Un stage au bord de la mer pour des Canaris bien amers

— 

« Vous parlez du FC Nantes comme si c'était un grand malade, mais il ne faut pas oublier qu'il y a quatre équipes derrière nous au classement [Le Havre, Caen, Saint-Etienne et Sochaux]. » Guillaume Moullec n'apprécie pas vraiment d'entendre que son club n'est pas au mieux actuellement. « Vous aimez dire que nous ne sommes pas bien, ça fait vendre du papier, poursuit le milieu de terrain, un poil amer. Cela doit vous faire du bien d'écrire que le FCN est au fond du gouffre et qu'il est complètement traumatisé... »

Toujours est-il qu'hier, les Canaris sont partis en stage de quatre jours à la thalassothérapie des Sables d'Olonne. Une coupure en bord de mer pour « remettre tous les joueurs au même niveau physique », selon l'entraîneur Elie Baup, mais surtout pour « parler, échanger et se projeter sur la fin de saison ».

Car il est clair que ce stage vise aussi un autre objectif. Et c'est une formule lâchée par le coach à la casquette qui prouve bien - n'en déplaise à Moullec - que l'ambiance n'est pas aussi sereine que cela : « Eventuellement, ce stage sert à laver son linge sale en famille. » Ainsi, l'ancien entraîneur de Toulouse et Saint-Etienne envisage de recevoir personnellement tous les joueurs de l'effectif. « Ce seront des entretiens individuels plus soutenus que ce que nous faisons habituellement car nous avons du temps », explique Baup. Vendredi, les Nantais concluront le stage par une rencontre amicale contre Lorient, à 18 h 30, à la Roche-sur-Yon, au stade Henri-Desgranges. ■ D. P.