Pressing gagnant pour le Racing

— 

Une vraie lessiveuse. Face à Angers (2-0), lundi soir, le Racing a effectué un pressing constant. Cette saison, jamais les Strasbourgeois n'étaient allés chercher leurs adversaires aussi haut. Régulièrement, sous la pression de Kandia Traoré et des trois joueurs derrière lui, les défenseurs centraux et le gardien angevins étaient sans solution et ils devaient dégager en touche. Quand les visiteurs passaient ce premier rideau, la paire Cohade-Lacour agissait en seconde lame.

« C'est là où l'on a le plus gêné Angers, reconnaît Jean-Marc Furlan. Dans le pressing permanent, dans le harcèlement. On a été extrêmement combatifs. » Mis sous l'éteignoir, les Angevins n'ont pu développer leur jeu offensif et n'ont inquiété Stéphane Cassard qu'une fois en fin de rencontre. « C'est le 3e match que l'on gagne sans encaisser de buts », se satisfait l'entraîneur du RCS en rajoutant que c'est la 3e victoire d'affilée sur le score de 2-0. Le club tient sa série de résultats positifs. ■ F. H.