Lyon s'accroche à son fauteuil

Stéphane Marteau

— 

Une victoire en trompe l'oeil. Battus lors de ses quatre dernières rencontres, toutes compétitions confondues, l'OL a renoué, hier, avec le succès face à Sochaux (2-0) lors de la 29e journée de Ligue 1. La formation de Claude Puel reprend ainsi la tête du classement au lendemain des succès de Marseille et de Bordeaux qui l'avait relégué provisoirement au 3e rang. Mais les Lyonnais, encore convalescents, n'ont pas livré une grande prestation sur leur pelouse où ils restaient sur plusieurs contre-performances. « Nous avons souffert, a reconnu l'entraîneur rhodanien. Mais cette victoire fait beaucoup de bien. Nous en avions besoin pour reprendre confiance. »

Après avoir rapidement ouvert le score par le Brésilien Ederson (1-0, 13e), qui a évolué dans une position inhabituelle d'avant-centre, les partenaires de Juninho n'ont dû qu'à la grande performance de leur gardien Hugo Lloris de maintenir leur courte avance. L'ancien niçois a réalisé plusieurs parades décisives après la pause devant Erding (50e), Zverkos (64e) et sur un coup franc de Dalmat (68e). La délivrance est venue d'Anthony Mounier sur l'une des rares occasions lyonnaises de la seconde période. Quatre minutes après avoir remplacé Ederson, blessé (béquille), le jeune attaquant a doublé la mise en reprenant en deux temps un centre adressé par Juninho (2-0, 70e). Hugo Lloris s'est encore illustré par la suite en s'interposant devant Erding (74e, 80e) afin de préserver sa cage inviolée, ce qui ne lui était plus arrivé depuis six rencontres. ■