Le lyon hc court après son élan

Stéphane Marteau

— 

Les Lions sont sous pression. Candidats déclarés à l'accession en D1 (2e niveau), qui se refuse à eux depuis deux ans, les joueurs du coach Christer Eriksson ont mal débuté les play-offs du championnat de France de D2. Alors qu'il restait sur une série de cinq succès durant la phase régulière, achevée à la 2e place de la poule Sud, le Lyon HC a perdu son 8e de finale aller, samedi dernier, à Champigny-sur-Marne (4-2), face à un adversaire supposé largement à sa portée.

Septièmes de la poule Nord, les Elans avaient néanmoins remporté leurs quatre dernières rencontres. « Nous n'avons pas été à la hauteur de l'événement et nous n'avons pas respecté notre adversaire, qui a livré un match héroïque sur une petite patinoire, souligne l'entraîneur suédois. Le déroulement du match ne nous a pas été favorable puisque nous avons encaissé deux buts dans le premier tiers-temps. Du coup, on a dû courir après le score. » Recadrés durant la semaine, les partenaires de Kim Wikström sont désormais dans l'obligation de s'imposer samedi à 20 h 30 à la patinoire Charlemagne par trois buts d'écart pour poursuivre leur route et obtenir le droit d'affronter Toulouse ou Rouen en quart (4-2 à l'aller pour les Toulousains). « Ce sera un match très difficile et très disputé, prédit Eriksson. Mais nous sommes capables de nous qualifier. L'équipe a envie de prendre sa revanche. Il faudra être très agressif et déterminé dans notre jeu et utiliser l'espace de notre glace. » Les Lions se présenteront au complet puisque le défenseur suédois Johann Hansson, longtemps perturbé par une blessure au genou, a effectué son retour à l'entraînement cette semaine. ■