Bagayoko tacle l'arbitrage par-derrière

— 

Il parle peu mais... mal. L'attaquant nantais Mamadou Bagayoko, qui est incertain pour la venue de Lorient en raison d'une entorse à la cheville, est sorti de ses gonds, hier, sur le site Internet football365. Il a égratigné l'arbitrage français dans les grandes largeurs, alors qu'il sort pourtant d'une suspension de six matchs pour avoir bousculé un arbitre à Monaco...

« Je ne suis pas là pour pleurer, mais je trouve que les arbitres oublient beaucoup de choses, explique-t-il. Et la mode, en ce moment, c'est de faire appel à la commission d'éthique pour que des tacles par-derrière soient sanctionnés après coup, alors que les arbitres les ont vus eux-mêmes. Cela ne sert à rien que les arbitres fassent ce métier ! » Bagayoko a aussi volé au secours du Caennais Grégory Proment, qui avait déclaré ce week-end : « Quand les arbitres font de la merde, il faut le dire ! » « Je suis tout à fait d'accord avec lui. Il a le droit de dire ce qu'il pense à la fin du match, surtout si les arbitres ne font pas bien leur travail. » Il avoue enfin avoir retenu la leçon de Monaco : « C'est clair que je vais fermer ma gueule maintenant, j'ai compris ! » On n'est pas vraiment sûr, à la lecture de ses déclarations... ■D. P.