Le SABC garde son calme malgré les défaites

— 

Les mauvais résultats n'empêchent pas la bonne humeur. Alors que le SABC avait parfaitement géré la première moitié de la saison, puisque le club était deuxième en décembre, il a connu un gros trou d'air depuis 2009. Les Strasbourgeoises n'ont remporté que deux de leurs sept matchs de championnat et pointent désormais à la septième place de la NF1.

« Nous avons accumulé les blessures et le règlement nous interdit de recruter en cours de saison », confie José Ruiz, l'entraîneur du Strasbourg Alsace basket club. Une situation qui compromet les ambitions de montée en LFB, mais qui n'affecte pas la bonne ambiance et l'optimisme qui règnent au sein du club. Joueuses et entraîneur s'affichent totalement détendus. « Il faut positiver, il nous reste huit matchs avant la fin de la saison, c'est encore jouable », lance Belinda M'boma, l'ailière strasbourgeoise.

« On n'a rien branlé pendant les vacances, et quinze jours, c'est long, confie la meneuse, Charline Servage. Avec la blessure de Djene Diawara (l'intérieure, meilleure rebondeuse de NF1 avec 15 prises par match), on est tombées dans un mauvais engrenage. »

José Ruiz se veut réaliste avant tout. Pas question de parler de crise au sein du club. « Se prendre la tête serait une erreur. Bien sûr, nous sommes frustrés, mais il faut aussi être conscient de nos limites », soutient-il. Samedi dernier, en battant Charleville- Mézières (67-59), le SABC a renoué avec le succès tout en préparant au mieux le derby face à la SIG, samedi. ■O. C.