Coups de blues et blessures

Stéphane Marteau

— 

L'OL inquiète, à deux jours de son 8e de finale retour de Ligue des champions face à Barcelone. Battus deux fois consécutivement par Lille, mercredi en 8e de finale de la Coupe de France (3-2) et samedi lors de la 27e journée de Ligue 1 (2-0), les Lyonnais ont cédé l'un des deux trophées remportés l'année dernière, et ne possèdent plus qu'un point d'avance sur leur dauphin, le Paris-SG. « Nous sommes déçus par ces deux défaites. Ce n'est pas la meilleure façon de préparer Barcelone, a admis hier Ederson. Mais nous devons rester confiants, car chaque match à son histoire. »

Jean-Michel Aulas, qui avait précédé le milieu de terrain brésilien devant les micros, a renouvelé sa confiance au groupe dirigé par Claude Puel. « Claude fait un travail remarquable. Depuis son arrivée, il n'a pas eu le meilleur Lyon à se mettre sous la dent », a souligné le président de l'OL, ajoutant qu'« il faudrait un exploit interplanétaire pour éliminer le Barça ». Confronté à une kyrielle de blessés, l'entraîneur rhodanien sera fixé aujourd'hui sur l'état de santé de Jean-Alain Boumsong, forfait samedi en raison d'une contracture aux ischio-jambiers gauches. Si le défenseur central devait à nouveau renoncer, il céderait sa place au revenant Mathieu Bodmer, au sein d'une défense qui a également enregistré le retour précipité de François Clerc après sept mois d'absence.

Quant à Karim Benzema, sorti samedi à la pause après avoir reçu un nouveau coup sur sa hanche gauche, endolorie la semaine précédente face à Rennes, il a couru hier avec le préparateur physique Robert Duverne. ■