Toulouse, le roi du Sud-Ouest

Nicolas Stival

— 

« Le match le plus abouti. » Samedi soir, les Toulousains étaient unanimes. Ils venaient de livrer contre Bordeaux, écrasé 3-0, la meilleure prestation de leur incroyable saison. Le TFC pointe au 4e rang de L1 après avoir doublé les Girondins, lors de cette 27e journée. A égalité de points avec Marseille, 3e, et à quatre points du leader lyonnais.

« Il va falloir imposer le même défi physique que contre Bordeaux lors des onze derniers matchs », note André-Pierre Gignac. Le meilleur buteur de L1 a ajouté un seizième but à sa collection samedi soir, du pied droit comme les quinze précédents (2-0, 45e). Auparavant, il avait été à l'origine de l'ouverture du score de Pantxi Sirieix (1-0, 32e). Avant d'offrir à Moussa Sissoko l'occasion de conclure la fête (3-0, 90e + 4). « On a surclassé Bordeaux, tout simplement », reprend Gignac. « Dans la densité physique, le TFC nous a presque laminés », reconnaît Laurent Blanc, l'entraîneur girondin.

Les hommes d'Alain Casanova, invaincus depuis quinze rencontres, toutes compétitions confondues, attendent désormais le choc contre le Paris Saint-Germain (2e), le 22 mars au Stadium. D'ici là, ils se rendront samedi à Monaco (13e) avant de recevoir Lille en quart de finale de la Coupe de France, le 17 ou 18 mars. Un programme des plus excitants... Pour boucler un week-end de rêve, la réserve a imité les « grands » hier contre Bayonne (3-0) grâce à des buts de Xavier Pentecôte (doublé) et de Bryan Bergougnoux, et à un excellent Alexandre Bonnet. Le TFC 2 occupe seul la tête de son groupe de CFA 2. ■