Simon n’y était pas

Avec agence

— 

Gilles Simon lors de sa défaite face à Tomas Berdych lors de la rencontre de Coupe Davis le 6 mars 2009.
Gilles Simon lors de sa défaite face à Tomas Berdych lors de la rencontre de Coupe Davis le 6 mars 2009. — REUTERS

Mauvais départ pour l’équipe de France. Face à un Gilles Simon, d’abord tendu, puis débordé par les grands services de son adversaire, Tomas Berdych a permis à la République tchèque de mener 1 à 0 face à la France en quatre sets 7-6 (7/3), 4-6, 7-6 (7/2), 6-3 dans le premier simple vendredi à Ostrava.

Revivre le match en live comme-à-la-maison ici


Jo-Wilfried Tsonga devait tenter dans la foulée de rétablir l'équilibre face à Radek Stepanek dans une partie déjà pratiquement décisive. Dans l'histoire plus que centenaire de la Coupe Davis, la France n'a réussi qu'à trois reprises à remonter un déficit de 2 à 0 à l'issue des deux premiers simples.

Suivre ce match en live comme-à-la-maison ici


Que dire de ce premier match? Simon, 8e mondial et n°1 français, a manqué son premier rendez-vous avec la Coupe Davis en se montrant moins solide que Berdych, 22e mondial, lors des moments importants. Après avoir raté son entame de match, le temps d'être mené 5-3, Simon a ensuite été supérieur dans le jeu pendant les deux sets suivants, mais a manqué d'opportunisme sur les balles de break. Rien que sur la troisième manche, il en a raté six.

C'était le tournant du match car Berdych, dont c'était déjà la douzième rencontre de Coupe Davis (bien qu'il ait un an de moins que Simon), a été très costaud dans les deux tie-breaks du match.

Le Tchèque a ensuite pris le service de Simon à deux reprises au début du quatrième set pour se diriger vers sa deuxième victoire sur le Français après celle à Sydney en janvier 2008. Simon avait remporté leurs deux premières rencontres en 2006. Un match à oublier qui lance bien mal l’aventure française en République tchèque.