Berdych, un géant au mental d'argile

TENNIS Premier adversaire des Français à Ostrava vendredi...

M. Go.

— 

 Le Tchèque Tomas Berdych lors de son match perdu contre Roger Federer lors de l'Open d'Australie 2009.
 Le Tchèque Tomas Berdych lors de son match perdu contre Roger Federer lors de l'Open d'Australie 2009. — REUTERS

On a beau fouiller dans ses stats, Berdych, 38e à la Race, 22e au classement technique n’a pratiquement rien pour faire peur aux joueurs français. Avec 4 victoires et 5 défaites en 2009, dont trois au premier tour, le géant tchèque pourrait même facilement apparaître comme une mise en bouche appétissante pour Gilles Simon lors du premier simple de la rencontre de Coupe Davis entre la République tchèque et la France vendredi à Ostrava.


Une rencontre à suivre en live comme-à-la-maison sur 20minutes.fr dès vendredi

à partir de 14h30 et ensuite on enchaîne avec Stepanek-Tsonga


Pourtant avec Berdych, 25 ans, il faut savoir lire entre les lignes. «Il a tout du joueur fantasque. Il peut avoir un niveau très haut, par exemple quand il a sorti Federer des JO en 2004, ou être vraiment faible, analyse Alain Solves, entraîneur à la Fédération française de tennis. Le prendre sur un court numéro 12, lors d’un premier tour d’un tournoi anonyme, passe encore. Devant son public, dans le contexte d’un premier match de Coupe, il n’aura à mon avis aucun mal à rester concentrer.» Tout est dit. Berdych ne choisit pas forcément ses matchs mais il a besoin d’un certain contexte pour se transcender, d’où sa réputation d’accrocheurs de stars. Nadal s’en souvient encore lors d’un match très ardu sur la terre battue de Bastad en 2005.


Simon va courir



Voilà Simon prévenu. Cette rencontre qui doit lancer l’aventure française à Ostrava ressemble à un match piège. Car, quand Berdych a la tête à l’endroit, son tennis n’a rien à envier à celui des Top 10. Capable de gagner sur la terre battue de Palerme son premier titre en 2004 ou de décrocher son seul Masters sur la surface rapide de Bercy en 2005, Berdych dispose d’un tennis complet. «Il a énormément de talent. Il sert très bien, il a un bon retour. Sa frappe à plat fait des ravages en passing et il sait volleyer», détaille Guillaume Peyre, entraîneur de Richard Gasquet. Une variété de coups alliée à une grande taille (1,95 m) qui explique un peu mieux pourquoi Berdych a été choisi pour le double de samedi au côté de Lukas Dlouhy.



Mais un type de jeu d’attaque qui finalement convient bien à Gilles Simon, maître hors catégorie lorsqu’il s’agit de faire tourner en bourrique les frappeurs. «Gilles Simon est un joueur intelligent qui ne va pas s’exposer aux frappes puissantes de Berdych», explique Solves. «Ce qui est sûr, c’est que Simon est le joueur idéal pour le faire déjouer car il couvre beaucoup de terrain. Berdych pourra moins contrer et fera sans doute moins de coups gagnants. Gilles a tout pour gagner», tranche Peyre. Et peut-être aussi pas mal d’atouts pour faire craquer mentalement Berdych. Ca promet du spectacle.