Marseille-Cassis complet en 48 h

— 

Il a fallu sprinter... Quatre jours pour l'édition 2008, deux jours en 2009... Victimes de l'engouement populaire, les inscriptions pour le Marseille-Cassis, qui avaient démarré dimanche matin, ont été bouclées dès lundi soir, 48 h plus tard. La rançon du succès pour la SCO Sainte-Marguerite, organisatrice du semi-marathon. Près de huit mois avant sa 31e édition - qui aura lieu le dimanche 25 octobre -, la Classique internationale, distinguée du Label Argent IAAF, affiche quasi-complet, avec 15 000 participants (7 300 inscriptions individuelles et 7 700 inscriptions collectives). « Pour nous, c'est un bonheur de voir que notre course est un vrai phénomène. Tout le monde est dans les starting-blocks pour l'ouverture des inscriptions, se réjouit Claude Ravel, président de la SCO. Au niveau du standard, on a été pris d'assaut, sans parler du courrier. Si ce n'était pas limité à 15 000 coureurs, on ferait sans problème 30 000 inscriptions, comme le marathon de Paris. »

Hélas, c'est le revers de la médaille. La course ne « tolère» que 15 500 participants. C'est déjà beaucoup pour le petit port de Cassis, où est située l'arrivée de l'épreuve. « Pensez, 30 000 coureurs et autant de spectateurs, ce serait impossible à gérer au niveau de la sécurité, note Claude Ravel. Mais cela nous gêne de ne pas pouvoir répondre à toute la demande. On réfléchit à une autre système d'inscription pour que chacun ait sa chance l'an prochain. »

En attendant, pour les accrocs de la course qui n'ont pu s'inscrire les 1er et 2 mars, il reste encore deux recours : le Marathon Expo du Marathon de Paris (du 2 au 4 avril) et le Village Running Expo du semi-marathon de Nice (17 et 18 avril), pour lesquels la SCO mettra à disposition, respectivement 400 et 100 dossards. Rush en vue ! ■S. D.