Eric Gerets est amoureux

FOOT Confession intime du coach marseillais...

A MArseille, Sandrine Dominique

— 

Erik Gerets et Dominique Cuperly sur le banc de l'Olympique de Marseille, face au Zenith St Petersbourg, le 06 mars 2008.
Erik Gerets et Dominique Cuperly sur le banc de l'Olympique de Marseille, face au Zenith St Petersbourg, le 06 mars 2008. — TCHAENS/SIPA

Les meilleurs copains du monde. Après dix-huit mois de vie commune au sein du staff de l’OM, le coach Eric Gerets et son adjoint Dominique Cuperly sont devenus inséparables, sur le terrain et dans la vie de tous les jours.

 
«Si je pars, je l’emmène avec moi…»
 

«Mes relations ont toujours été bonnes avec mes adjoints, mais avec Cup', c’est au-dessus, tant sur le plan professionnel que sur le plan humain, avoue le technicien belge. Entre nous, c’est quelque chose d’exceptionnel. Je sais qu’il serait prêt à se mettre devant moi si on me tire dessus, et moi aussi je ferais la même chose pour lui. Je ne saurais plus prévoir une vie sans lui.»

 

Pour l’anecdote, Dominique Cuperly a même tenté de dépanner l’antenne de télévision d’Eric Gerets après les chutes de neige de janvier. Une tentative infructueuse, ce qui n’empêche pas l’entraîneur belge de confier: «Si je pars, je l’emmène avec moi… sauf si je pars dans un pays où… [Il coupe]. On ne va pas parler des choses qui ne sont pas encore faites. Si ça se trouve dans quatre ans, je serai encore ici…»