Girondins de Bordeaux : Gérard Lopez met en demeure les nouveaux dirigeants du Losc et menace d’attaquer en justice

INFO «20 MINUTES» Candidat à la reprise des Girondins de Bordeaux, Gérard Lopez, parti en décembre 2020 du Losc, règle ses comptes dans un courrier adressé aux nouveaux dirigeants du club nordiste

François Launay et Clément Carpentier
— 
Gérard Lopez règle ses compte
Gérard Lopez règle ses compte — Shutterstock/SIPA
  • Gérard Lopez en veut à la nouvelle direction du Losc. L’ancien patron du club nordiste règle ses comptes dans un long courrier adressé à Olivier Létang, le nouveau président du Losc, qu’il menace d’attaquer en justice.
  • Dans ce courrier que 20 Minutes a pu lire, le candidat à la reprise des Girondins de Bordeaux est furieux des accusations sorties ces dernières semaines dans la presse au sujet de sa gestion du Losc.

Le torchon brûle entre Gérard Lopez et le Losc. Président du club nordiste de 2017 à décembre 2020, le candidat déclaré à la reprise des Girondins de Bordeaux annonce mettre en demeure les nouveaux dirigeants du club nordiste. En décembre 2020, incapable de rembourser la dette contractée auprès du fonds d’investissement Elliott, Lopez avait dû quitter le club racheté par le fonds Merlyn Partners. Une sortie en catimini qu’il n’a jamais digérée.

Dans un courrier que s’est procuré 20 Minutes et adressé à Olivier Létang, successeur de Lopez à la présidence du Losc, et à Christophe Chenut, administrateur du club, l’homme d’affaires se veut menaçant. Car il est furieux des accusations sorties ces dernières semaines dans la presse au sujet de sa gestion du club nordiste.

Lopez pense que les nouveaux dirigeants du Losc veulent lui nuire

« La multiplication des actes de dénigrement et des atteintes à mes droits commis récemment à l’initiative du Losc et de sa direction me contraint à vous adresser ce courrier de mise en demeure. Des membres du Conseil d’administration du Losc se sont en effet répandus auprès des médias comme auprès d’acteurs de la reprise des Girondins de Bordeaux en m’accusant de comportements délictueux et d’enrichissement personnel sur le transfert de joueurs du Losc, au cours de la période de ma présidence du club », commence Gérard Lopez avant de lancer dans une mise au point suite « à ces accusations nauséabondes ».

L’ancien patron des nouveaux champions de France revient notamment sur le blocage des commissions d’agents décidé par la nouvelle direction. « Vous auriez, selon la presse, mandaté un cabinet d’avocats pour » auditer « les transferts. Or, je constate n’avoir jamais été sollicité à cet égard. Je note avec intérêt que vous avez refusé de payer les commissions contractuellement dues aux agents intervenus dans ce cadre en ne faisant jamais valoir d’irrégularités mais en vous retranchant derrière des contraintes réglementaires ».

Dans la foulée, Gérard Lopez estime que la nouvelle direction du Losc veut lui nuire dans sa volonté de reprise des Girondins de Bordeaux. Et détaille pourquoi. « Tout d’abord, de manière générale, afin de pouvoir masquer le fait que le LOSC a aujourd’hui un bilan sans dettes bancaires, des résultats sportifs exceptionnels, et la capacité de générer des énormes plus-values sur ses joueurs. Ensuite, spécifiquement, afin de compromettre mon projet d’une éventuelle reprise du club des Girondins de Bordeaux. J’observe ainsi que la publication le 6 juin 2021 d’un article dans L’Equipe [titré] A Lille, des commissions accordées par d’anciens dirigeants aujourd’hui gelées n’a suivi que de quelques heures le rendu public de mon intérêt pour la reprise des Girondins. Vous voyez manifestement d’un mauvais œil mon possible engagement auprès d’un autre grand club de Ligue 1, et ce, alors qu’une offre de reprise concurrente émane de personnes de proches de la direction actuelle du Losc », accuse l’homme d’affaires hispano luxembourgeois.

Lopez menace d’attaquer en justice les dirigeants du club nordiste

Puis, en conclusion de son courrier, Lopez se montre clairement menaçant. « Vous voudrez bien dès lors vous abstenir, et inviter les membres de votre équipe de direction à faire de même, de diffuser de fausses rumeurs sur mon compte et de porter ces accusations ridicules et infondées. » Il poursuit :

Je comprends qu’il s’agit pour vous, et ceux qui détiennent le contrôle de fait du Losc, de dresser un écran de fumée pour éloigner l’attention de la situation qui sera celle du club dans les mois à venir. »

Gérard Lopez continue : « Je vous rappelle en effet avoir quitté le club en décembre dernier avec un effectif valorisé à plus de 330 millions d’euros qui a conquis le titre national. Je vous mets par conséquent en demeure de cesser tout dénigrement et de diffuser de fausses accusations à mon encontre. J’ai par ailleurs transmis le dossier à mes avocats, Maitres Antonin Lévy et Richard Malka, afin qu’ils étudient les suites à donner à cette affaire et envisager toute action de nature à faire valoir mes droits et obtenir réparation du préjudice. »

Contactée par 20 Minutes, la direction du Losc n’a pas encore souhaité réagir à ce courrier incendiaire de Lopez. Cette missive prouve bien les relations tendues entre l’ancienne et la nouvelle direction du club nordiste. A son arrivée en janvier dernier, Olivier Létang avait annoncé que le club avait évité de peu « la cessation de paiements ». Une sortie que Lopez n’avait jamais digérée. Désormais, tout le monde sait pourquoi.