Vincent Collet prendrait les rênes de de l'équipe de France

BASKET La Fédération annoncera mercredi après-midi le nom du futur entraîneur des Bleus. Vincent Collet est largement pressenti...

B.T.

— 

 Lyon's coach Vincent Collet talks to his players during their "Semaine des As" basketball French tournament semi final match against Orleans on February 21, 2009 in Le Havre
G. LENOIR / AFP
 Lyon's coach Vincent Collet talks to his players during their "Semaine des As" basketball French tournament semi final match against Orleans on February 21, 2009 in Le Havre G. LENOIR / AFP — no credit

Il était temps. A cinq mois du tournoi de repêchage qualificatif -et décisif- pour l’Euro 2009 en Pologne, les Français vont enfin avoir leur nouveau coach. Le président de la Fédération Yves Mainini a déjà tranché. Sauf revirement de dernière minute, l’actuel coach de l’ASVEL Vincent Collet (45 ans) sera officiellement désigné mercredi à la tête des Bleus. Il sera assisté de Michel Veyronnet, entraîneur de Rouen et de Jacky Commères.

Signe annonciateur, les dirigeants de Villeurbanne ont ordonné à leur entraineur de ne pas s’exprimer devant les médias avant l’annonce du nouveau sélectionneur.

Depuis, l’échec retentissant des qualifications en septembre dernier, les dirigeants du basket tricolore ont tergiversé pour trouver un successeur à Michel Gomez. Peur de refaire une erreur? Cette fois-ci, il n’y aura pas d’excuses. Le nom de l’ancien entraîneur du Mans circulait déjà il y a quelques mois.

«Il faut un coach de Pro A qui ait la connaissance de l’Euroligue. Les coachs français ne sont pas plus tartes que les autres. Celui qui a le plus d’expérience, c’est Vincent Collet», avait assuré à l’époque Claude Bergeaud, l’ex-sélectionneur des Bleus (2003-2007). De plus, Vincent Collet connaît bien la maison puisqu’il a notamment été l’assistant d’Alain Weisz des Bleus en 2002-2003.

Conflit d’intérêt entre Parker et Collet

De nombreux points restent tout de même à éclaircir. Tout d’abord, les conditions de la mise à disposition de Vincent Collet posent plusieurs problèmes entre l’ASVEL et la Fédération. Les deux parties n’ont pas trouvé d’accord quant au fonctionnement précis du sélectionneur et technicien de Villeurbanne dans la saison. Le club rhodanien est favorable à la création d’un poste de manager général pour l’équipe de France afin de soulager Vincent Collet dans son travail.       

Autre point de discorde: le possible conflit d’intérêt entre Tony Parker, vice-président et actionnaire de l’ASVEL, et Vincent Collet. Le DTN Jean-Pierre de Vincenzi parle, lui, d’une «situation peu commune» dont la Fédération a préféré, malgré l’impatience de Parker, disséquer les contours pour finalement se résoudre à «faire avec». Par ailleurs, des discussions avec le coach des Charlotte Bobcats Larry Brown, sont toujours en cours. L’Américain a «envie de donner un coup de main à l’équipe de France».