Le Pays d'Aix ne veut pas vendre la peau de l'ours trop tôt

— 

Deuxième de la D2 à un point du leader, Nancy. Après 16 journées de championnat, le bilan du Pays d'Aix Handball (10 victoires, 5 défaites, 1 nul) laisse présager une fin de saison palpitante du côté du gymnase Louison-Bobet. Les Provençaux auraient même pu chiper la première place aux Lorrains dès vendredi dernier, face à Billère. « Hélas, sur la dernière possession de balle, on hérite d'un penalty, et sur le tir, le ballon trouve le poteau. Du coup, on doit partager les points [18-18] », déplore le coach, Didier de Samie.

Cela n'empêche pas les Aixois de s'afficher comme un prétendant très sérieux pour la montée en D1 quand, en début de saison, l'ambition des dirigeants était le Top 5. « On a un groupe de qualité, et avec les joueurs, on peut se fixer d'autres objectifs, plus hauts. Mais on reste prudents car les huit premières équipes se tiennent en 5 points seulement, et on sait que ce sera très dur », poursuit De Samie. La tache sera d'autant plus difficile qu'en mars, le Pauc devra affronter trois cadors consécutivement (Pontault-Combault, Dijon et Nancy). « Et face aux équipes qui se battent pour survivre, ce ne sera pas évident non plus, note l'entraîneur. L'objectif, aujourd'hui, c'est de rester invaincu à domicile, afin de ne pas être décrochés du peloton de tête et d'avoir un coup à jouer à quelques journées de la fin. » ■S. D.