Lyon ne retient pas la leçon

Stéphane Marteau

— 

Une bien mauvaise habitude. Tenu en échec par le Stade Rennais (1-1), dimanche, lors de la 26e journée de Ligue 1, l'OL a confirmé ses difficultés lors des matchs qui succèdent ceux de Ligue des champions. Ce constat est d'autant plus flagrant lorsque les Lyonnais sont invités à se produire au stade Gerland. Ainsi, pour la troisième fois d'affilée, les partenaires de Juninho ont été contraints au nul après ceux concédés face à Valenciennes (0-0) et Marseille (0-0). Au total, ils ont laissé échapper onze points en championnat après leurs prestations continentales, dont six à domicile. Claude Puel a souvent avancé comme explication la jeunesse d'une partie de son effectif dans lequel certains font l'apprentissage des matchs de haut niveau tous les trois jours.

L'entraîneur lyonnais espérait que les difficultés rencontrées lors de la première partie de saison auraient fini par servir de leçon à sa formation. Mais dimanche, elle a de nouveau laissé filer un succès qui lui tendait les bras. « C'est vraiment frustrant d'encaisser un but dans les arrêts de jeu, regrettait hier Claude Puel. Nous devons apprendre à mieux gérer ces fins de matchs en affichant une meilleure maîtrise collective quand nous commençons à être fatigués. » Le milieu de terrain Jean II Makoun abonde dans le sens de son entraîneur. « Nous manquons de lucidité. Il faut désormais que nous montrions plus de choses, comme nous avons su le faire face à Barcelone. Nous en avons largement les moyens. Nous nous créons des situations, mais nous avons un gros manque de réussite. » ■