Toulouse en pleine dégringolade

— 

Il reste dix journées au THB pour repousser la menace de relégation en D2, de plus en plus présente et oppressante. Samedi au grand palais des sports, l'équipe de Laurent Bezeau a concédé sa troisième défaite d'affilée contre un rival pour le maintien, Paris (26-27). « La volonté et l'investissement mis à l'entraînement dans la semaine se sont vus sur le parquet, observe pourtant l'entraîneur toulousain. Si nous avions mis cette hargne-là à Sélestat (25-23) et à Aurillac (30-26), nous n'aurions pas perdu. » Peut-être. En attendant, les Jaune et Bleu, 12es, ne comptent qu'une longueur d'avance sur Nantes, 13e et premier relégable. Le calendrier des coéquipiers d'Ayed et Kempé n'incite pas à l'optimisme, à commencer par le déplacement à Ivry (4e), samedi. D'ici à la fin de saison, le THB aura deux rendez-vous cruciaux face à des concurrents directs : la réception de Nîmes (11e) le 15 mars et un match à Nantes, le 2 mai. ■N. S.