Malgré un Fauqué en disgrâce, les Toulonnais réussissent un joli coup à Bourgoin-Jallieu

— 

La belle affaire que voilà ! En s'imposant à Bourgoin-Jallieu (12-23), vendredi pour la 18e journée de Top 14, Toulon est revenu avec cinq points dans l'escarcelle. Ce premier succès de la saison à l'extérieur, et bonifié de surcroît, permet au RCT de s'extirper de la zone rouge (10e) et laisse augurer une belle fin de saison, malgré la blessure du Néo-Zélandais, Tana Umaga (adducteurs), qui devrait être indisponible pendant quelques semaines.

Sans le manque de réussite de leur demi d'ouverture Sébastien Fauqué, les Rouge et Noir auraient même pu plier le match dès la première période. Hélas, comme depuis le début de saison, le buteur varois a été particulièrement malchanceux dans ses tentatives (2 sur 9). Entre les pénalités, les drops et les transformations ratées, l'ancien Montalbanais a laissé échapper de son pied 19 points. Si la défense n'avait pas tenu la baraque en fin de rencontre face aux assauts berjalliens, le RCT aurait même pu s'en mordre les doigts. « J'ai eu très peur sur la fin que mes pénalités ratées n'influent sur le score final », avoue Sébastien Fauqué sur le site du RCT. Ce ne fut heureusement pas le cas. L'ouvreur toulonnais s'est même fait pardonner sa maladresse par son intelligence dans le jeu, n'hésitant pas à multiplier les chandelles pour mettre Bourgoin sous pression. Il offrit même le troisième essai à son coéquipier Martin Jagr d'un coup de pied astucieux dans le dos de la défense. Alors comment expliquer ce Fauqué à double visage ? « Je ne sais vraiment pas ce qu'il se passe, confie le joueur quelque peu dépité. A l'entraînement ça se déroule bien, [vendredi] matin je suis venu buter sur ce terrain, ça s'est bien passé et puis le soir... C'est difficile... Il m'est déjà arrivé sur un match de ne pas avoir de réussite, mais jamais comme ça. Il y a un gros problème, je ne sais pas trop d'où ça vient, peut-être est-ce un manque de confiance ? En jouant un peu plus régulièrement, j'espère que ça viendra. » ■S. D.