Les Marseillais aiment voyager

Sandrine Dominique

— 

Pour son premier but de la saison sous les couleurs olympiennes, Brandao a offert à l'OM (3e) son sixième succès à l'extérieur de la saison, lors du déplacement à Caen (0-1) hier à l'occasion de la 26e journée de L1. Vingt-quatre points pris loin de leur base (pour autant à domicile), les hommes d'Eric Gerets confirment qu'ils aiment voyager. Une victoire capitale dans la lutte aux deux premières places puisque dans le même temps Paris et Bordeaux ont également gagné. « Au vu des résultats, ce sont trois points qui valent cher dans la course au titre. Et ce qui est bien c'est qu'on voit que derrière les écarts se creusent », note le directeur sportif, José Anigo, sur OMtv. Seule ombre au tableau, la perte de Baky Koné, sorti dès la 9e minute sur une entorse de la cheville, et qui devrait être absent une dizaine de jours.

Le pressing très haut des Caennais a pourtant longtemps gêné les Olympiens qui ne parvenaient pas à prendre les couloirs pour centrer et tenter de trouver la tête de Brandao. Le Brésilien, souvent critiqué depuis son arrivée à Marseille en janvier malgré sa générosité dans l'effort, aura dû attendre un contre et une ouverture millimétrée de Cheyrou pour prendre la défense normande de vitesse, éliminer le gardien Planté et ouvrir son compteur but avec l'OM (67e). « Tout le monde était content pour lui car il fait un travail énorme pour l'équipe », souligne le coach. L'ex-buteur du Shakhtar Donestk aurait même pu doubler la mise à la 82e sur un tir croisé du gauche. « Brandao est mieux physiquement, ça se sent dans ses courses », poursuit Anigo. L'attaquant, lui, se dit « très heureux ». « C'est bon pour moi, maintenant il faut enchaîner avec le prochain match à domicile [samedi face à Valenciennes]. Je suis très content, surtout pour les supporters qui sont venus. » ■