Les Sélestadiens se rebiffent

— 

Les Violets ne sont pas encore en deuxième division. Dernier de D1, le SA-HB vit encore et peut réaliser de gros coups. Face au quatrième Ivry, les Sélestadiens ont mené le match de bout en bout sauf au coup de sifflet final où les Franciliens ont égalisé (31-31). « Les sentiments sont mêlés, avoue l'entraîneur Jean-Luc Le Gall. D'un côté la frustration, car on n'a pas su maîtriser le rythme en seconde période. De l'autre, un point contre le 4e, ce n'est pas un mauvais point. »

Dans le positif, le coach sélestadien retient aussi l'état d'esprit affiché par son groupe. « Il est de nouveau difficile de s'imposer chez nous. On a tout donné. » Cette débauche d'énergie plaît au public du Cosec. « Il nous donne un coup de pouce dans les moments difficiles », explique Jean-Luc Le Gall. C'est peut-être le petit plus qui permettra de se sauver. Le SA-HB a 5 points de retard sur le premier non relégable, Toulouse. ■F. H.