James Fanchone, quatre mois après

Floréal Hernandez

— 

Il s'est écoulé 123 jours entre le 9e et le 10e but de James Fanchone en Ligue 2. Depuis le 27 octobre à Ajaccio, l'ailier droit du Racing n'arrivait plus à prendre le meilleur sur le gardien adverse et à faire trembler les filets. Cette longue période de disette a pris fin à Vannes, vendredi. Glouton, James Fanchone s'est même offert un doublé sur deux coups de pieds arrêtés d'Emil Gargorov. Sur le premier but, il reprend de la tête un corner du Bulgare. Pour le second, Harlington Shereni intercale ses dreadlocks entre le coup franc de Gargorov et la reprise de Fanchone.

De retour sur la deuxième marche du podium des buteurs de Ligue 2, l'ancien Manceau était partagé après son doublé. « Ça fait toujours plaisir de marquer, a déclaré James Fanchone sur France Bleu Alsace. Mais franchement, j'aurais quand même préféré ne pas marquer et l'emporter. » Car les buts du nouveau sélectionné chez les Gwadaboys, la sélection guadeloupéenne qui affronte Caen en amical le 28 mars, ont permis au Racing de repartir de Vannes avec le point du nul (2-2). « On aurait pu l'emporter, peste James Fanchone. On s'est créé beaucoup d'occasions, on aurait pu les abattre à 2-1 ou en seconde mi-temps. On aurait pu faire mieux. » Les regrets du buteur sont partagés par ses coéquipiers car le Racing a réussi l'une de ses meilleures prestations de la saison en Bretagne. Mais un moment d'absence et une erreur ont permis aux Vannetais de marquer deux buts. Malgré ce nul, Fanchone n'est pas inquiet pour les chances du Racing de retrouver la L1 en mai. « Ça a toujours été notre objectif. Il y a des hauts et des bas dans une saison. Mais nous, on ne lâchera pas. » ■