Bordeaux tourne au vinaigre

Rémy Bostsarron

— 

 Le Bordeaux de Fernando tombe contre Galatasaray (4-3).
 Le Bordeaux de Fernando tombe contre Galatasaray (4-3). — O.Orsal / REUTERS

Tout avait pourtant bien commencé. En ouvrant très rapidement la marque par Bellion (1er, 0-1), hier, sur le terrain du Galatasaray, les Girondins semblaient avoir fait le plus dur : inscrire un but à l’extérieur, après le nul de l’aller (0-0). Ils étaient loin d’imaginer le scénario qui allait les mener à la défaite (4-3), et entraîner leur troisième élimination consécutive en 16es de finale de la Coupe UEFA.

Ils n’ont pas su exploiter cette entame idéale. En trois minutes, juste avant la mi-temps, Arda (42e, 1-1) puis Kewell (45e, 2-1) ont permis aux Stambouliotes de prendre l’avantage sur leurs deux premières occasions.

Réagir dimanche face à Lorient

En seconde période, malgré les entrées simultanées de Jussiê et Cavenaghi, les hommes de Blanc n’ont pas réussi à se montrer dangereux avant la troisième banderille, plantée par Arda (65e, 3-1). Ils avaient pourtant encore des ressources qui leur ont permis de faire leur retard, par Chamakh (72e, 3-2) puis Cavenaghi (74e, 3-3).

Mais dans une fin de match asphyxiante, poussé par un public en transe, Galatasaray a fini par emporter le morceau, sur une frappe de Sabri (88e, 4-3). Affectés par cette défaite, les Marine et Blanc auront plus que jamais besoin d’une victoire face à Lorient, dimanche, en championnat pour ne pas sombrer.