UEFA: Wolfsburg y croit toujours

FOOT Le club allemand n'aborde pas le match retour contre le PSG dans les meilleures conditions...

R.S.

— 

L'entraîneur de Wolfsburg, Felix Magath lors d'un match contre Schalke 04, le 15 février 2008.
L'entraîneur de Wolfsburg, Felix Magath lors d'un match contre Schalke 04, le 15 février 2008. — I.Fassbender/REUTERS
De nature, Felix Magath n’est pas un grand blagueur. Alors quand les pépins s’amoncellent, l’entraîneur de Wolfsburg peut vite devenir bougon. Déjà privé de plusieurs éléments sur sa ligne d’attaque, dont Ashkan Dejagah et l’ex-Manceau Grafite, l’ancien coach du Bayern doit se passer de son régulateur, Josué, suspendu après le carton jaune reçu à l’aller. Mais pas question pour autant de baisser les bras: «L’absence de Grafite constitue évidemment un handicap. Mais nous avons déjà gagné des matchs sans lui et Dzeko seul en pointe est capable de faire souffrir les défenses adverses.»

Quelle priorité?



Mercredi dernier, le grand buteur bosniaque avait pesé sur la défense du PSG. Sans vraiment la mettre en danger. Mais cette fois-ci, la donne n’est pas tout à fait la même pour les Vert et Blanc. Pour espérer voir la couleur d’un éventuel 8e de finale, l’équipe de Felix Magath doit forcément marquer et combler le handicap du match aller (0-2).

Reste à savoir si l’Europe reste l'une de ses priorités. Sixième de Bundesliga, à six points du premier, Hambourg, le VfL prépare justement un déplacement capital chez le leader du championnat, dimanche après-midi. Dans la course aux places européennes, il ne serait pas étonnant qu’à l’instar de Paul le Guen, le coach allemand privilégie lui aussi le championnat.