Un drôle de « Coco », ambianceur de l'équipe

— 

Si un rire fuse sur un terrain d'entraînement de la Meinau, il est presque sûr que Renaud Cohade n'est pas loin. Le milieu strasbourgeois est l'un des « ambianceurs » de l'équipe. « Il aime bien déconner, reconnaît le latéral gauche Jean-Alain Fanchone. A l'entraînement, dans le vestiaire et même parfois en match pour gérer la pression des autres. » Le staff peut aussi subir les vannes de « Coco ». De sonores « Il y a Guy Roux ! » ont retenti dans les coursives du stade la semaine dernière quand Fehrat Khirat, le coordinateur sportif, a mis fin à l'interview télé d'un joueur pour que celui-ci n'attrape pas froid.

« Il a toujours le bon mot pour t'énerver et te faire rigoler en même temps », sourit Jean-Alain Fanchone, lui-même cible régulière de Renaud Cohade. Lors des séances devant le but, il hurle à chacune de ses tentatives réussies, souvent « Pichichi », terme désignant le meilleur buteur en Espagne. Puis il met la pression sur ses partenaires et les branche après une reprise ratée. « C'est Coco, concède Grégory Paisley. Quand il s'amuse, il le montre. Il s'exprime. »

« Il aime déconner, mais il a son caractère aussi, poursuit Jean-Alain Fanchone. Sur le terrain, quand il faut recadrer un jeune ou un joueur plus expérimenté, il n'hésite pas. » Les responsabilités, Cohade ne les fuit pas. C'est lui le tireur officiel de penalty du Racing, un échec en neuf tentatives. Au stade de la Rabine, vendredi soir, l'occasion lui est donnée de faire sa meilleure blague de la saison face à... Vannes. ■F. H.