Valbuena est-il un simulateur?

FOOT Le lutin marseillais est critiqué. Tomberait-il un peu trop facilement?...

Sandrine Dominique

— 

Le Marseillais Mathieu Valbuena face à au Bordelais Souleymane Diawara, le 8 février 2009.
Le Marseillais Mathieu Valbuena face à au Bordelais Souleymane Diawara, le 8 février 2009. — REUTERS/Jean-Paul Pelissier

De notre correspondante à Marseille

Au concours individuel de plongeon, les doubles saltos avant vrillés de Mathieu Valbuena pourraient rapporter des points. Hélas, l'Olympien ayant choisi le métier de footballeur, ses chutes répétées, et parfois amplifiées, commencent à le desservir. Javier Aguirre, l'ancien entraîneur de l'Atlético Madrid, avait lancé la polémique, l'automne dernier en Ligue des champions. Avant le coup d'envoi face au Mans dimanche (0-0) en L1, c'est le coach sarthois, Daniel Jeandupeux, qui a relancé le débat. « Un joueur comme Valbuena en rajoute toujours beaucoup ! Il tombe sans qu'on ne le touche», avait ainsi confié le Suisse à La Provence.

Mea culpa

Dimanche, le milieu offensif phocéen n'a pas été épargné par les défenseurs manceaux. Il aurait même pu bénéficier d'un penalty à la 40e minute pour une charge de Geder dans la surface. Mais l'arbitre en a décidé autrement. Daniel Jeandupeux a son explication : «Un joueur qui plonge quatre ou cinq fois en dehors de la surface et qui n'obtient pas de faute sifflée, perd sa crédibilité dans la surface. À force de provoquer, l'arbitre ne sait plus s'il y a simulation ou pas.» Valbuena a la sienne: «L'arbitre a dû lire les déclarations d'avant-match pour ne pas siffler. Mais je ne suis pas un simulateur. Si je simulais les fautes, j'aurais déjà pris un carton jaune, ce qui n'est pas le cas.»

Ce que confirme son coéquipier Bolo Zenden: «Mathieu n'est pas un joueur qui plonge mais son style de jeu fait qu'il est beaucoup taclé et qu'il reçoit des coups.» L'ancien Libournais a toutefois conscience qu'il va devoir changer son comportement pour éviter de se tailler une désagréable réputation. « Je fais mon mea culpa car même si je n'en rajoute pas, on peut croire effectivement l'inverse en regardant les images, avoue-t-il. J'ai des appuis assez bas et un jeu où je suis souvent au contact de l'adversaire. Je prends donc des coups. A moi de faire en sorte de rester debout le plus possible.»

Et vous qu'en pensez-vous? Valbuena est-il un artiste qu'il faut protéger ou bien un simulateur, comme le pensent les Manceaux?