Le Minotaure entre dans l'arène

Olivier Couteau

— 

Le Minotaure de Strasbourg veut sortir du labyrinthe de la quatrième division. Fondé en 1996, le club de football américain débute sa saison sur des bases complètement nouvelles. Rétrogradé l'an dernier pour raisons administratives, il affiche clairement son objectif de la saison : remonter en D3 pour « redevenir le phare de l'Alsace », selon son président, Damien Rilliard. Pour arriver à ses fins, le club a pris possession d'un nouveau stade dans la cité de l'Ill.

Mais ce qui fait la force du Minotaure, c'est son effectif. « Nous avons un groupe cohérent, mais surtout très soudé », confie Eric Pierre, qui entraîne le club depuis la saison dernière. Le collectif est une donnée essentielle au football américain. Ce sport d'équipe repose avant tout sur un esprit de groupe et non sur des individualités. « Vous pouvez avoir les meilleurs athlètes du monde, s'ils ne sont pas solidaires, ça ne donnera jamais rien », insiste Eric Pierre. Le Minotaure doit également travailler à mieux se faire connaître. Le recrutement reste la principale difficulté pour un club de football américain en France. « Le meilleur moyen de faire venir les gens chez nous, c'est de gagner », avertit Damien Rilliard. Avec une victoire 38-0, ce week-end, face au Géant de Souffelweyersheim, le Minotaure a débuté sa saison de la meilleure des manières. ■