La constance, nouveau défi de l'OM

Sandrine Dominique

— 

Le succès face à Bordeaux (1-0) dimanche dernier a relancé Marseille (4e) dans la course au titre. Dans la foulée, les Olympiens vont devoir aller chercher un résultat à Monaco (10e) dimanche, lors de la 24e journée de L1. Afin de confirmer que la victoire de prestige face aux Girondins était bien le début d'un renouveau et non une embellie passagère. Une gageure au regard de l'inconstance chronique dont font preuve les Marseillais. « Il faut être encore plus appliqués, souligne l'attaquant Sylvain Wiltord. Même si ce n'est pas une question de laisser-aller, il faut plus de concentration, de l'envie » et sans doute, aussi, une mentalité irréprochable comme celle affichée face aux Bordelais.

« On a retrouvé un OM conquérant, combatif, des valeurs que l'on avait quelque peu perdues ces derniers temps, avoue José Anigo sur le site OM.net. Si tu ne joues pas avec l'intensité d'un match de Coupe d'Europe, tu ne passes pas dans ce type de rencontre. Il ne faut pas se leurrer. Si l'on veut espérer quelque chose dans ce championnat, on devra conserver un tel état d'esprit jusqu'au bout. » A commencer par Monaco dimanche. Quatre points séparent le dauphin, Bordeaux, de Rennes (7e). Si l'OM veut avoir son mot à dire dans la lutte finale pour les deux premières places, il « n'a pas d'autre choix que de prendre trois points pour rester dans le bon wagon », renchérit le directeur sportif. Mais pour gagner, il faudra marquer. « Il faut être tueur, moi le premier devant le but », reconnaît Wiltord. Car les adversaires ne donneront pas toutes les semaines la victoire aux Phocéens, comme ce fut le cas pour Bordeaux, avec le but contre son camp de Chamakh. ■