Furlan innove dans sa composition d'équipe

Floréal Hernandez

— 

Pour être un bon entraîneur, il faut savoir jongler. C'est ce que s'apprête à faire Jean-Marc Furlan pour composer son équipe, ce soir, à Châteauroux. Face au premier non relégable berrichon, le coach du Racing devrait opter pour une nouvelle animation offensive. Exit Simon Zenke en pointe. Sa piètre performance face à Brest le prive d'une sixième titularisation consécutive. C'est la recrue hivernale Franck Dja Djedje qui glisse de la droite au centre. « C'est un avaleur d'espace qui a besoin d'être dans l'axe avec 40 m à gauche et à droite, décrypte Jean-Marc Furlan. C'est un compétiteur qui n'a pas d'état d'âme où qu'il joue. »

Après sa belle entrée en jeu, Kandia Traoré aurait pu suppléer Simon Zenke. Mais JMF préfère garder l'attaquant ivoirien en réserve. « Il sera meilleur dans le rôle de joker », espère le technicien gascon. Ce jeu des chaises musicales fait les affaires de James Fanchone. Le n° 17 débutera sur l'aile droite strasbourgeoise. Le milieu aurait dû être composé de Renaud Cohade et Harlington Shereni à la récupération. Mais le Zimbabwéen s'est fait un lumbago à l'entraînement, hier matin. Pour compenser son forfait, Jean-Marc Furlan devrait lancer Mamadou Bah et il emmène Yassine Bezzaz dans le Berry. « J'ai besoin d'un milieu supplémentaire. Au départ, je ne voulais pas emmener les internationaux. Ils ont joué mercredi et c'est aussi par respect pour ceux qui ont été là toute la semaine. Mais on est mal », lâche le coach du RCS. Gêné, il l'était d'autant plus que le Cessna bloqué à l'aéroport d'Entzheim, hier, a perturbé le retour des sélectionnés (Lire page 2).

Seul international à rester à Strasbourg : Zoltan Szelesi. « Il nous aurait bien rendu service », rajoute Furlan. Mais le Hongrois a joué 86 minutes contre Israël. C'est donc le milieu Guillaume Lacour qui le remplace au poste de latéral droit. L'absence de Szelesi propulse pour la première fois dans le groupe pro Armand N'Djama. L'ancien Sochalien, recruté pour stabiliser l'équipe réserve, a convaincu le staff. « Ce n'est pas un spécialiste du poste de latéral droit, mais il est polyvalent. Il est très solide, très mature. » Avec cette équipe composite, le RCS tentera de mettre fin à une série de quatre matchs sans victoire en L2. ■