Le NRB est loin d'être mort

— 

« On a passé une super soirée ! » Cela fait bien longtemps qu'on n'avait pas entendu la meneuse Marie Vicente être aussi euphorique au lendemain d'un match. Samedi soir, les Nanto-Rezéennes ont défié la logique en battant le Hainaut (5e) 95-86, après prolongations. Elles restent lanterne rouge de Ligue mais ne sont plus qu'à une longueur de Basket Landes (battu par Tarbes 57-70) et à deux de Clermont-Ferrand. « Ça va être le déclic, estime Vicente. On est sur la bonne voie. Pour nous, c'est un deuxième championnat qui débute. On repart de zéro ! »

Samedi, le NRB a fait chavirer le Palais des sports de Beaulieu. A une minute de la fin, les filles de Simon Guillou étaient menées de six points avant de revenir et de l'emporter. « Mais on n'a jamais baissé les bras, explique Vicente, qui faisait son retour sur le banc. On a été cohérentes en attaque et en défense. » Dès mercredi, le NRB tentera un nouvel exploit avec un déplacement périlleux à Aix (8e). ■D. P.