Moualek pousse son coup de gueulE

— 

Il est soucieux et il n'hésite pas à le dire. Stéphane Moualek, l'entraîneur du « H », n'a pas du tout apprécié l'élimination de ses hommes (29-28), hier, en 16es de finale de la Coupe de France, à Bordeaux (4e de Nationale 1, soit deux divisions en dessous du club nantais). « C'est à l'image de nos matchs de préparation, on est trop inconstants sur une rencontre, explique d'abord le coach nantais. Je suis davantage agacé par mes joueurs que par les mauvais coups de sifflet de l'arbitre. » Puis il monte dans les tours : « C'est faire preuve de suffisance que de ne pas penser qu'il faut s'entraider en défense quand on a en face un attaquant de troisième division... »

A une semaine de la réception de Saint-Raphaël (7e), Moualek est inquiet, « et encore le mot est faible », selon lui. « Ce n'est vraiment pas de bon augure avant cette rencontre, lâche-t-il. Avec cette élimination, on s'est mis la tête dans le seau tout seul. » Pour rappel, le « H » est avant-dernier de D1... ■ D. P.