La défense bleue en questions

RUGBY Après la défaite (30-21) dans le premier match du Tournoi à Dublin...

PK

— 

 Brian O'Driscoll échappe à Lionel Beauxis, à Dublin, le 7 février 2009.
 Brian O'Driscoll échappe à Lionel Beauxis, à Dublin, le 7 février 2009. — Dylan Martinez/Reuters

Bien sûr, il y eut quelques envolées magiques, quelques relances à travers le terrain, mais ces quelques éclairs ne peuvent faire oublier la faillite de la défense française, transpercée par les trois-quarts irlandais juste après des touches. Du quasi-jamais vu à ce niveau. «On a eu des problèmes d'organisation défensive, commis de grosses fautes de défense individuelles. Offrir comme ça quatorze points sur des lancements de jeu directs, c'est évidemment impossible», reconnaît le sélectionneur Marc Lièvremont. «Concéder quatorze pénalités contre deux pour l'équipe irlandaise, à ce niveau-là, c'est injouable.»

Revivez ce match en live comme-à-la-maison

La faute, selon le sélectionneur à un «manque d'intensité dans le combat qui nous a fait déjouer, qui a causé pas mal de fautes et notamment défensives.» Bilan, des Français punis à chaque fois qu’ils ont marqué. «On a été laxiste en défense, on a pris des points à des moments où on n’aurait pas dû», note Benjamin Kayser. 

Face aux solides mais peu inventifs Ecossais, invités au Stade de France le week-end prochain, les Bleus vont pouvoir tranquillement resserrer les boulons d’une défense éparpillée. Ou alors, il y aura vraiment un problème.