Revivre la descente homme en live comme-sous-les-flocons...

M. Go. avec agence

— 

L'Américain Bode Miller, lors du Super G des championnats du monde de Val d'Isère, le 4 février 2009.
L'Américain Bode Miller, lors du Super G des championnats du monde de Val d'Isère, le 4 février 2009. — D.Ebenbichler/REUTERS
Descente à partir de 11 heures
Le Canadien Kucera est le grand vainqueur de Bellevarde. Parti avec le dossar numéro 2 le skieur de 25 ans a profité des bonnes conditions météo (pas de brouillard) pour surprendre tout le monde. Mais avec son physique normal (un peu plus d'1m70), c'est un beau gagnant qui a su dompter en finesse la piste très technique de Bellevarde.

A noter la très belle 5e place du Français Théaux parti avec le dossard numéro 4. Miller dans le brouillard termine 8e et Cuche, 2e, à 4 centièmes. Dur. Moins que pour son compatriote Defago qui est tombé.
12h52: Walchhofer termine finalement 9e. Il améliore son temps et se place dans les 10 (9e). L'équipe autrichienne place donc 3 gars dans les 10 mais ça ne les consolera pas...

Kucera est le grand vainqueur de Bellevarde.
12h50: Walchhoher (re)part
12h46: Poisson au micro d'Eurosport: "J'ai ressenti une petite douleur au genou sur une petite faute de carre et j'ai préféré ne pas me lancer sur le fin d'une piste aussi exigeante. Je suis désolé du spectacle que j'ai proposé."
12h42: Mais que devient l'équipe d'Autriche? Pour le moment, la Wunderteam n'a que deux gars dans les 10: Maïer, 6e, et Kroell; 9e.

Walchhofer va bientôt s'élancer pour sa deuxième chance.
12h39: Rok Perko, un jeune Slovène, nous offre un virage à la limite. Les skis partent tout seul devant, lui se rattrappe en balançant les bras.  Il arrive à continuer. Magnifique mais il termine à 4''56.
12h32: A priori, personne ne peut venir chercher Kucera. Il reste l'inconnue du deuxième passage de Walchhofer. Est-ce que les cuisses de l'Autrichien vont pouvoir encaisser un second passage et surtout aller chercher le temps de Kucera. Ca paraît difficile mais sait-on jamais.
12h30: Dalcin, 18e temps à 3''67. Le Français a lâché dans la deuxième moitié de la descente.
14h27: Dalcin, Dalcin, Dalcin!!!
12h23: Poisson s'arrête dans un grand virage gauche. Peut-être avait-il trop mal. Le skieur français est tombé cette semaine à l'entraînement. Il s'était fait mal mais n'en avait pas parlé.
12h22: Poisson est en piste!!
12h21: Un fait de course étonnant: Walchhofer va devoir se relancer dans la face. Lorsqu'il est parti la prmeière fois, un avis de course avait été émis qui demandait de ne pas le laisser descendre. Les conditions étaient trop mauvaises mais le jury en haut n'avait pas eu l'information.
12h15: A noter que Marielle Goitschel, la star de Je suis une célébrité, Sortez-moi de là, et ancienne grande skieuse française,  est dans les spectateurs: lunettes rouges sur le nez et drapeau corse entre les mains...
12h13: Pauvre Didier Degago!!! Le Suisse était en avance sur tous les temps intermédiaires. Sur un petit saut, il fait une faute de carre à la réception et tombe lourdement. Il glisse sur le ventre, les skis en grand écart. Defago a tout tenté mais ça a râté.
12h03: Cette piste est impitoyable. Walchhofer termine à 1''84. C'est au tour du Suisse Defago.
12h00: Ca commence à sentir bon pour Kucera, Svindal termine loin à 1''70 centième. Complètement secoué sur le fin de la piste, ce qui montre à quel point Bellevarde est physique car Svindal est loin d'être un tendre!!!
11h50: Miller n'a pas été vernis. Il termine à 1''31 du vainqueur et a fait la moitié de sa course dans un brouillard de fou. Le funambule n'est pas tombé mais il a été clairement pénalisé.
11h47: C'est l'heure du funambule!! Bode Miller en piste!!
11h46: Erik Guay part en glissade sur 200 mètres. Tout va bien pour le Canadien. Le Canada connaît des bas (3 skieurs qui tombent) et un très grand haut (Kucera, dossard numéro 2, et ledader provisoire)
11h42: Cuche rate le coche. Incroyable descente  du Suisse. En avance, puis en retard de 50 centième, le champion du monde du Super G termine à 4 centième de Kucera. Quelle course les amis!!!
11h39: Cuche va s'élancer!!!
11h37: Le doyen Buechel est en piste. A 38 ans, il termine 3e à 52 centièmes et pousse Théaux en bas du podium. Buechel est le seul à avoir participé à la descente olympique en 1992 sur Bellevarde.
11h34: En avance sur le haut (quand c'était tout droit), Sullivan prend plus de 5 secondes en bas. Les courbes de Géant de certaines parties de Bellevarde l'ont piégé. Sullivan a même été faire un peu de hors piste le long des filets.
11h31: Les grosses cuisses de Sullivan sont en piste!!! L'un des skieurs les plus physiques du circuit va-t-il maîtriser les courbes hautes de Bellevarde?
11h28: La moindre faute ne pardonne pas. Hoffmann est aux fraises avec plus de 3 secondes. Le Suisse est sorti de la trajectoire à cause d'un simple virage trop large. Il n'avait que 14 centièmes de retard en haut...
11h23: Théaux au micro d'Eurosport: "On a eu une piste magnifique. Tout le bas est difficile car on est crevés et on a mal au cuisse. J'étais trop cuit sur le bas et je ne pense pas que j'ai fait la descente parfaite."
11h17: Le brouillard vient de s'inviter sur le haut de Bellevarde. On craignait un jour blanc. Peut-être que Kucera a bien fait de partir avec le dossard numéro 2. En 1992, quand Ortlieb est devenu champion olympique, il avait le dossard numéro... 1.

Epuisé, Hudec tombe avant l'Ancolie. Il tarde à se relever. Ca a l'air d'aller, il descend finalement tout seul.
11h14: Le Suisse Janka claque le deuxième temps à 17 centièmes et passe devant Théaux.
11h12: La face de Bellevarde se joue surtout dans les courbes. Elle ressemble parfois à un circuit de Formule 1. Bien se placer à la sortie des courbes permet de ne pas perdre de vitesse sur des plats.  Bode Miller est très fort à ce petit jeu-là...
11h10: Grubber se met au tas. Dans les premier virages. Une compression assoit l'Autrichien sur les talons qui part dans les bâches. Ca a l'air d'aller...
11h09: Pas mal Théaux!! Le Frenchie termine à  98 centièmes du leader (deuxième temps). Une course à la limite, parfois en dessous de la courbe mais il se replace sur chaque virage, notamment dans un très bon passage de l'Ancolie...
11h06: Théaux va rentrer en piste. Le Français le plus doué...
11h05: Le Canadien Kucera prend le meilleur temps. Il met plus d'une seconde à Maïer qui n'y était pas.
11h03: Hermann Maïer réalise un temps moyen en 2'08''. Herminator a souffert. Il s'est fait assoir par les plats à plusieurs reprises. Quand on voit comment l'Autrichien a eu l'air de s'épuiser. Ca risque d'être dur pour les autres...
10h57: Les ouvreurs sont en piste. Bellevarde est une descente redoutable. Verglacée sur le bas, les skieurs surnomment l'arrivée "La patinoire". Le passage de l'Ancolie est l'endroit le plus célèbre avec son S au milieu des cailloux. Avant, quelques saut et des appuis de furieux...
10h54: Bonjour à tous.

La descente va commencer dans moins de 5 minutes. C'est Herminator Maïer qui s'élance avec le dossard numéro 1. Les Français sont des outsiders aujourd'hui: Théaux a le dossard numéro 4, Poisson le 25, Dalcin, le 28.

Du côté des cadors, Cuche, le vainqueur du Super G a réalisé le meilleur termps des entraînements, Bode Miller est là et le Suisse Defago est également attendu.

Voila venu le grand moment de ces championnats du monde. Si les nuages ne viennent pas gâcher la fête, la journée de samedi consacrera le roi de ces Mondiaux, le champion du monde de descente, sur une piste promise à un acrobate. La grosse incertitude de cette Face de Bellevarde aux dénivelé vertigineux (959 m) et virages en cascade est le ciel. Après des chutes de neige nocturnes, la station pourrait être prise sous des nuages coincés sur les sommets, notamment au moment du départ (2807 m), prévu à 11h.

Plus d’infos à venir sur la météo

Il n'est donc pas certain que l'Autrichien Hermann Maier puisse d’élancer avec son dossard N.1 dans cette descente. Avant même le départ, elle a créé la polémique, jugée trop tournante ou trop verglacée dans le long mur final et dont l'ultime bosse a été rabotée d'une bonne dizaine de centimètres pour la rendre moins dangereuse.

L'Américain Bode Miller, toujours aussi imprévisible, le Suisse Cuche, sacré en super-G mercredi, le Norvégien Aksel Lund Svindal, médaillé de bronze en super-G, sont parmi les attendus.

Mais l'Autrichien Michael Walchhofer ne s'exclut pas du cercle des vainqueurs potentiels et cite dans le groupe des prétendants un autre Suisse, Didier Défago, son compatriote Klaus Kröll et le jeune Italien Christof Innerhofer.

Soyez avec nous dès 11 heures pour suivre ce grand moment des championnats du monde de ski et n’hésitez pas à nous laisser vos impressions sur ce moment de bravoure…