OM : Perquisitions chez les Ultras et les Winners, deux groupes de supporters, après les incidents de la Commanderie

FOOTBALL Les enquêteurs ont perquisitionné deux groupes de supporters de l’OM pour tenter d’identifier des éventuelles responsabilités lors des incidents de la Commanderie samedi dernier

Adrien Max

— 

Ca a chauffé à la Commanderie
Ca a chauffé à la Commanderie — Twitter

Des perquisitions chez les groupes de supporters de l’OM. Des enquêteurs sont venus perquisitionner ce jeudi matin les locaux de deux groupes de supporters de l'Olympique de Marseille, confirment plusieurs sources à 20 Minutes, après une information de La Provence. Ce sont les locaux du Commando Ultra, et des South Winners qui ont été visés, dans le but d’établir d’éventuelles responsabilités dans les incidents de la Commanderie survenus samedi dernier.

« Nous regrettons les violences »

Environ 300 à 400 supporters s’étaient rassemblés pour manifester leur colère contre Jacques-Henri Eyraud, le président du club. Certains ont pénétré au sein du centre d’entraînement et y ont commis des dégradations. Dans un communiqué commun aux six groupes de supporters, ils ont condamné ces violences. « Nous regrettons les violences d’autant que notre action aurait été plus forte sans celles-ci. Nous voulions démontrer déception et amertume, mais ces deux sentiments ont laissé place à la colère pour certains », ont-ils écrit, tout en répétant leur souhait de voir JHE quitter le club. Huit supporters ont été placés en détention provisoire, lundi, dans l’attente de leur procès prévu le 24 février prochain.