Nadal en a fait pleurer Federer

TENNIS Après cinq sets acharnés, l'Espagnol remporte son premier Open d'Australie...

A.P.

— 

 Roger Federer cache mal son émotion après sa défaite contre Rafael Nadal en final de l'Open d'Australie.
 Roger Federer cache mal son émotion après sa défaite contre Rafael Nadal en final de l'Open d'Australie. — D.Whiteside / REUTERS

Même à l’autre bout du monde, Rafael Nadal se dresse toujours sur la route de Roger Federer. Comme à Roland-Garros et Wimbledon l’an dernier, l’Espagnol est venu à bout de son rival préféré. Nadal s’impose  7-5, 3-6, 7-6 (7/3), 3-6, 6-2. Encore une fois avec ces ceux-là, le tennis est sorti magnifier de ce bras de fer de 4h23. En larmes et incapable de s’exprimer lors de la cérémonie d’après match, Roger Federer a fait tomber le masque.

>>Une finale à revivre en live-comme-à-la-maison


Son quatorzième titre en Grand Chelem et le record de Pete Sampras attendront. Grand prince, son bourreau a trouvé les mots qui réconfortent: «Tu es un grand champion, tu es un des meilleurs de l'histoire, tu vas le battre ce record, cela ne fait aucun doute». Sur le court, le numéro mondial s’est montré beaucoup moins compatissant.

Nadal rejoint Agassi

Le Suisse a pourtant eu sa chance. De retour à deux sets partout, le rapport de force semble alors de son côté, d’autant que le corps de Nadal a encore en mémoire les cinq heures du combat imposé par Fernando Verdasco en demi-finale. Mais le Majorquin est fait d’un autre métal. Un passage par les mains du kiné suffit à le remettre d’aplomb.  

Loin des sommets dramatiques du 5e set de leur finale à Wimbledon, la dernière manche va tourner court entre les deux hommes. Federer choisit mal son moment pour bafouiller son tennis. Bien aidé par ses fautes directes, Nadal plie cette finale sur un dernier break. A 22 ans, l’Espagnol enlève son sixième tournoi du Grand Chelem. Il est également le premier depuis André Agassi à s'imposer sur trois surfaces différentes (terre battue, gazon, dur) dans un tournoi majeur.