PSG-Basaksehir : André Villas Boas salue la réaction des joueurs et s’inquiète pour l’arbitre

MATCH ARRETE A l’issue de l’élimination de l’OM en Ligue des champions, André Villas Boas a salué la réaction des joueurs de Basaksehir et du PSG d’avoir quitté la pelouse mardi soir mais s’inquiète pour l’arbitre accusé de racisme

Adrien Max

— 

André Villas Boas est revenu sur les propos racistes qui auraient été prononcés lors du match PSG-Basaksehir.
André Villas Boas est revenu sur les propos racistes qui auraient été prononcés lors du match PSG-Basaksehir. — Jon Super/AP/SIPA

André Villas-Boas, toujours aussi classe. L’entraîneur de l'Olympique de Marseille est revenu sur les propos racistes qui auraient été prononcés par l’arbitre roumain Sebastian Coltescu lors du match PSG-Basaksehir, mercredi soir après la défaite de l’OM à Manchester City (3-0) en Ligue des champions.

« Tous les humains ont le droit de dire pardon »

« La première chose, c’est que je suis triste. C’est une chose qui ne doit pas avoir de place dans la société et le foot. Mais ça continue et c’est grave, très grave. Je suis très déçu et triste », a expliqué AVB sur RMC Sport. L’entraîneur Portugais a salué le choix des deux équipes de ne pas rependre le match. « Je suis content de la décision des deux équipes et de la force de caractère de Demba Ba. Il a très bien réagi. Bravo pour son courage, qui donne un exemple à l’UEFA », a poursuivi André Villas Boas.

Mais l’entraîneur de l’OM a confié « être préoccupé » quant à l’arbitre. « Tous les humains ont le droit de dire pardon et je pense que l’arbitre peut aussi être pardonné. Il est peut-être père, sa famille va être sous pression. C’est dur aussi pour lui et j’espère qu’il saura dire pardon, qu’il saura assumer qu’il s’est trompé. Une suspension serait logique mais j’espère que sa carrière ne s’arrêtera pas », a souhaité AVB.