face à Bourg-en-Bresse, L'Union partira en quête d'oxygène

— 

Ils n'ont déjà plus le droit à la défaite. Le match face à Bourg-en-Bresse, samedi (18 h 30), ne sera pourtant que le premier de la phase retour de la Pro D2, mais les joueurs de l'Union sont sous pression. Treizièmes aujourd'hui, ils restent sur trois défaites consécutives, et se doivent de prendre des points face aux Dombistes, 16es et derniers. « C'est LE match qu'il faut gagner, confirme leur entraîneur, Patrick Laporte. Si on perd à domicile contre la lanterne rouge... Non, on ne peut même pas l'imaginer. »

Les Bordelo-Béglais n'ont pas seulement besoin de se donner de l'air au classement. Ils doivent aussi se racheter devant leur public, après le non-match accompli juste avant la trêve, face à Lyon (défaite 37-28). « On a tous passé de mauvaises fêtes à cause de ça, assure Patrick Laporte. Quand on s'est retrouvés, début janvier, on avait encore la gueule de bois. On était très tendus. » Le coach espère pouvoir exploiter, contre Bourg-en-Bresse, les progrès déjà aperçus à Grenoble, samedi dernier, malgré la défaite (13-12). « On a retrouvé des valeurs, du sérieux, et on a perdu sur un essai à la c..., c'est vraiment rageant, lâche-t-il. Mais il faut faire abstraction du résultat, et s'appuyer sur ce qu'on a montré. De toute façon, aujourd'hui, on n'a plus de calculs à faire. On se fout de notre classement. On doit prendre les matchs les uns après les autres, et essayer de tous les gagner.» ■ R. B.