Viladoms gagne sa première spéciale, Sainz sa 6e, un motard dans le coma

DAKAR Toute la 10e étape dans le désert d'Atacama...

M.Go. à Copiapo au Chili (désert d'Atacama)

— 

 France's Alain Duclos rides his KTM during the tenth stage of the South American edition of the Dakar 2009 rally, from Copiapo to Copiapo, January 13, 2009.   REUTERS/Ivan Alvarado (CHILE)
 France's Alain Duclos rides his KTM during the tenth stage of the South American edition of the Dakar 2009 rally, from Copiapo to Copiapo, January 13, 2009.   REUTERS/Ivan Alvarado (CHILE) — REUTERS/Ivan Alvarado
Dans les immenses dunes du désert d'Atacama, l'Espagnol Viladoms signe sa première victoire d'étape. Sainz continue son festival. dakar2009

Tous les articles Dakar sont ici

AUTO

Sainz est toujours là

Les jours passent et se ressemblent dans la course auto. Les trois premières voitures viennent de sortir de la spéciale du jour, et c’est l’Espagnol Carlos Sainz (VW) qui s’impose 21" devant le Hummer de l’Américain Robby Gordon, et 7’39 devant son coéquipier américain Mark Miller (VW). Le leader du général gagne sa 6e spéciale sur ce rallye qui tourne au festival du roi Carlos.

Le classement est ici


Plus d’informations à venir sur 20minutes.fr

La mauvaise opération du jour

Le dernier Lancer Mitsubishi, celui de Nani Roma est arrivé à 15 minutes de Sainz. Il cumule 1h17 sur le leader. Vu la configuration des dernières spéciales, le rallye est quasiment joué.

L'info du jour

A priori, la fin de l'étape est en train de poser de grandes difficultés à l'ensemble du plateau. Certains concurrents devraient rentrer très tard au bivouac. Pour ne rien arranger à l'affaire, la météo annonce un brouillard épais qui aurait contraint l'organisation à retarder le départ de la spéciale de mercredi entre Copiapo et Fiambala. Du coup, cette spéciale est annulée et les concurrents rejoindront le bivouac de mercredi soir en liaison.

MOTO
dakar2009

Des petits nouveaux en tête


Tous les pilotes motos lorgnaient depuis des mois sur cette étape magnifique où certains champs de dunes font des dizaines de kilomètres. Après 476 km chronométrés dans le désert, c’est l’Espagnol Jordi Viladoms qui signe le meilleur temps, 1’06’’ devant le Franco-Malien Alain Duclos et et 8’29 devant le Portugais Helder Rodriguez. Les trois hommes ont profité de l’erreur de navigation des cadors Cyril Despres et le leader du général, l’Espagnol Marc Coma, qui sont arrivés à une dizaine de minutes.

C’est la première victoire d’étape de la carrière de Viladoms qui s'est lui-même étonné de sa performance. «C’était une étape vraiment impressionnante. Je suis parti de derrière en imprimant mon propre rythme. Quand je suis arrivé au dernier ravitaillement, j’ai vu que Marc (Coma) n’était plus là. Je ne savais pas ce qu’il s’était passé. Je craignais qu’il ait eu un problème. Et dans les 10 derniers kilomètres c’est devenu complètement fou. Je roulais enfin avec Coma, Despres et Duclos. Quand je suis arrivé à la fin et que j’ai vu que je pouvais suivre Marc et Cyril, toute mes préoccupations ont disparu. Je me sens vraiment bien et très satisfait.»

La phrase du jour


«Et j’ai ensuite trouvé le bon rythme dans la partie que j’ai trouvé la plus difficile de ma vie.» Le leader du général, Coma, témoigne de la difficulté de cette spéciale.

Le classement est ici


La peur du jour


Dans l’après-midi, un hélicoptère a ramené l’Espagnol Cristobal Guerrero (photo Reuters prise le 3 janvier 2009) au bivouac. Quelques minutes plus tard, l'homme de 42 ans qui participait à son premier Dakar a été transporté dans le coma à l’hôpital le plus proche. Selon les dernières informations, le pronostic vital serait très engagé.

Plus d’informations à venir sur 20minutes.fr

Le parcours du jour

La boucle Copiapo-Copiapo est peut-être l’étape la plus attendue du Dakar. Racourcie de 200km, elle emmène tout de même les concurrents dans une immense ronde de 400km à travers les montagnes de sable du désert d’Atacama.

Voir la Google map du parcours