Pentecôte et Bonnet, les jokers du TFC

Nicolas Stival

— 

Même année de naissance (1986), même séjour réussi en L2 la saison passée et même statut aujourd'hui. Prêtés respectivement à Sedan et à Bastia en 2007-2008 pour s'aguerrir, le milieu offensif Alexandre Bonnet et l'attaquant Xavier Pentecôte présentent énormément de points communs. Les deux joueurs, par ailleurs complices hors des terrains, sont actuellement les « jokers » préférés d'Alain Casanova. « Quand ils rentrent, ils apportent leur dynamisme », se félicite l'entraîneur du TFC.

Ecarté de l'équipe première après un début de championnat délicat, Bonnet est entré en jeu lors des cinq dernières rencontres. Revenu en L1 mi-décembre après quatre mois et demi d'absence et un retour tonitruant en réserve (cinq buts en trois matchs), Pentecôte a grappillé une quarantaine de minutes contre Valenciennes en Coupe de France (0-0, 5 tirs au but à 4), puis au Havre (1-0). Surtout, ce pur produit du club s'est imposé comme l'attaquant n° 2 du TFC, derrière l'intouchable Gignac, mais devant la recrue danoise Larsen. « Je suis satisfait d'avoir un peu de temps de jeu après ma longue blessure [déchirure cuisse gauche], indique Pentecôte. J'ai envie de « manger » le ballon. Mais je dois encore apporter davantage. »

« Je ne vais pas dire que la situation me convient, mais jouer me fait vraiment du bien, estime de son côté Bonnet. Je suis satisfait de mes rentrées. Depuis la trêve, je suis davantage libéré. »

Culotté et percutant, Xavier Pentecôte n'attend plus qu'une chose : « Marquer mon premier but en L1 ! J'ai déjà eu des occasions, mais ça va venir. » Vif et technique, Alexandre Bonnet est en passe d'enterrer les velléités de départ qui le titillaient avant Noël. « Est-ce que je vais rester ? Cela prend cette voie. D'ici une semaine, je serai fixé. » Bonnet est sous contrat avec le TFC jusqu'en juin 2010. Pentecôte a récemment prolongé son bail jusqu'en 2012. ■