Le Havre a l'accent toulousain

— 

Avec 12 points à mi-championnat, Le Havre a déjà un pied et quatre orteils en Ligue 2. Jusqu'à présent, un seul club avec un si faible total au bout de dix-neuf journées a finalement réussi à se maintenir : le TFC, en 2003-2004. Le gardien Christophe Revault, le milieu Nicolas Dieuze et l'attaquant Cédric Fauré ont participé à la folle remontée. Aujourd'hui, les deux premiers sont des cadres du club normand, que le dernier vient de quitter pour repartir à Reims (dernier de Ligue 2).

« J'ai gardé contact avec Nico (Dieuze), explique le défenseur toulousain, Mohamed Fofana. J'espère que Le Havre va s'en sortir, mais on ne va pas les aider ! » « Fof' » se méfie d'une lanterne rouge transformée par le changement d'entraîneur à la mi-décembre (Frédéric Hantz à la place de Jean-Marc Nobilo). « C'est une nouvelle équipe, avec une nouvelle organisation et de nouvelles consignes, lâche-t-il. Les Havrais vont nous rentrer dedans ! » ■N. S.