Le Racing au chaud ce week-end

Floréal Hernandez

— 

C'est avec un large sourire que Jean-Marc Furlan a accueilli le report du match Reims-Strasbourg. Programmé ce soir à 20 h 30, cette rencontre de la 19e journée de Ligue 2 ne pourra avoir lieu, car la pelouse rémoise est complètement gelée. Le report de la rencontre à samedi après-midi a été un temps évoqué, mais c'est finalement la date du 23 janvier (20 h), qui a été choisie, les deux clubs ayant été éliminés de la Coupe de France. « C'est quand même plus raisonnable. Remettre ça au lendemain n'aurait rien changé, explique l'entraîneur du RCS. »

Jean-Marc Furlan poursuit en modifiant son timbre de voix : « Nous, on jouait dans ces conditions [terrain gelé et - 10 °C],m'aurait dit mon père. Oui, mais vous avez aussi fait la guerre en 1939-1945. Il faut savoir évoluer et aller vers quelque chose de confortable pour le spectateur. » Tout en verve, le Gascon continue : « En 1985-1986, avec Bastia, on s'est déplacé en Coupe de France à Chaumont. Je suis sûr que ce jour-là, la température était en dessous de - 10 °C. Il y avait plus de 20 cm de glace sur le terrain. Evidemment, tu as froid aux pieds, tes orteils tombent par terre et tes oreilles sont en lambeaux. Nous étions des durs à cuire comme disent certains. C'est ridicule. » ■