Riou et Le Cam à terre... Dee Caffari et sa grande voile...

VOILE Toute l'actualité du Vendée Globe...

La rédaction sport

— 

Jean Le Cam (à gauche) et Vincent Riou (à droite), soulagés après le sauvetage du premier par le second, le 6 janvier 2009 sur le Vendée Globe.
Jean Le Cam (à gauche) et Vincent Riou (à droite), soulagés après le sauvetage du premier par le second, le 6 janvier 2009 sur le Vendée Globe. — VINCENT RIOU / PRB / VENDEE GLOBE
Jeudi 8 janvierVENDEEGLOBE

Retrouvez toute notre édition spéciale Vendée Globe

19h56: Comment réparer une grande voile par Dee Caffari

Si vous n’avez pas tous compris, la Britannique donne plus d’explications sur son site.



12h52: Riou et Le Cam à terre

Vincent Riou et Jean Le Cam, ont retrouvé la terre ferme jeudi après le remorquage de PRB par un navire de la marine chilienne. Nous sommes à Puerto Williams, nous sommes arrivés il y a cinq minutes», a raconté Vincent Riou peu après 11 heures.

09h33: Dinelli continue

Le bateau de Raphaël Dinelli est endommagé, mais le skipper veut continuer… pour sa sécurité: «Je me traîne … Seulement si je m’arrête à Steward, je vais encore perdre du temps sur Norbert, et devrai traverser le Pacifique seul… En cas de pépin, je n’aurai personne à proximité pour me venir en aide. Si je décide de m’arrêter après le cap Horn, peu importe le retard que je prendrai sur Norbert, en cas de pépin, les côtes sont à proximité et les secours avec. J’espère juste que la drisse voudra bien tenir jusque là!! Donc c’est décidé, Virginie et moi en avons beaucoup discuté, nous miserons sur la sécurité. En plus, le chavirage de Jean Le Cam ne m’a pas laissé indifférent et prouve que l’intervention d’un concurrent à proximité est plus rapide que l’arrivée des secours.»

09h15: Intense bataille tactique

Ca phosphore entre Mich’ Dej’ et Roland Jourdain. «Michel s’est décalé dans l’Est, raconte son poursuivant. Et suivant la théorie des routages, ça lui donne une belle avance sous une semaine. À moins que les choses ne changent, c'est-à-dire que la bulle anticyclonique ne se positionne pas comme les modèles le font!»

9h00: Quand Sam Davies danse sur son bateau

Rien de tel qu'un bon tube de Cindy Lauper pour se motiver et poursuivre sa route dans la bonne humeur dans le Vendée Globe. Demandez à Samantha Davies...



8h30: Après le cap Horn, le démâtage

La tuile de trop. A peu près une heure et demie après avoir passé le cap Horn, Vincent Riou a démâté. Il avait abîmé son bateau en portant secours à Le Cam. C’est le brelage effectué sur la cadène bâbord, celle de l’outrigger cassé, qui s’est rompu entraînant la chute du mât de PRB. A bord, ne restait plus que la bôme donc aucune possibilité pour réaliser un gréement de fortune dans l’immédiat.

Néanmoins, Riou et Le Cam n’ont pas lancé de SOS, mais seulement un «PAN-PAN», c’est-à-dire une demande d’assistance pour remorquage. Un bateau de la marine chilienne, le Alacufe, parti du canal de Beagle à leur rencontre est arrivé sur zone à 3h (heure française). PRB devrait arriver à Puerto Williams vers 9h45 (heure française). Dès lors qu'un élément d'assistance extérieur entre en contact avec le bateau, la règle est implacable: c'est l'abandon.

7h00: Le Cléac’h tranquille

Armel avance plein nord dans des conditions météorologiques beaucoup plus paisibles qu’en tête de flotte.

5h00: Plus que 12 bateaux en course

Toujours leader du Vendée Globe, le skipper de Foncia continue de creuser l’écart avec son dauphin, Roland Jourdain. Derrière, le voilier PRB de Vincent Riou, endommagé mardi dans le sauvetage de Jean Le Cam au large du cap Horn, a démâté. La réparation de fortune des deux marins n’a pas suffi. Remorqué actuellement par un patrouilleur chilien, il est automatiquement mis hors course. Sur les 30 bateaux présents au départ, il n’en reste plus que 12.

Classement à 5h00:

1. Michel Desjoyeaux (FRA/Foncia) à 6.126,8 milles de l'arrivée
2. Roland Jourdain (FRA/Veolia Environnement) à 104,7 du premier
3. Armel Le Cléac'h (FRA/Brit Air) à 720,5
4. Vincent Riou (FRA/PRB) à 865,5
5. Samantha Davies (GBR/Roxy) à 1.895,3
6. Marc Guillemot (FRA/Safran) à 2.290,4

Armel est barbu... Riou et Le Cam passent le cap Horn... C'était mercredi sur 20minutes.fr