Colomiers a son destin en main

Nicolas Stival

— 

« Si on bat Bourg-en-Bresse, on sera dans les clous. Le maintien devrait se jouer entre 45 et 50 points. » Le constat est signé Roland Pujo, entraîneur de Colomiers. Avec 21 points avant la 15e journée, la dernière de la phase aller, l'USC occupe la 14e place de Pro D2. Cinq longueurs au-dessus de la zone rouge, où Béziers (15e, 16 unités) et Bourg-en-Bresse (dernier, 15) sont pour l'instant englués.

Pujo et ses hommes recevront samedi (18 h 30) la lanterne rouge dans un duel de promus sous haute pression. Malgré l'absence de Duffau, Denechaud, Majesté et Spanghero (blessés), les Columérins partiront favoris. Ils n'ont jusqu'à présent perdu qu'une fois dans leur stade Michel-Bendichou, contre Aurillac (30-15), le 15 novembre. « Après un bon début de saison, cette défaite a été un coup d'arrêt pour nous, analyse le technicien. Depuis, on arrive moins à mettre du rythme dans notre jeu, et nous sommes très indisciplinés. »

Colomiers n'a remporté qu'un seul de ses sept derniers matchs. Il est vrai qu'il en a joué cinq à l'extérieur, où il n'a toujours pas gagné cette saison. D'ici la fin du championnat, le calendrier sera plus favorable, avec neuf réceptions pour sept déplacements. Dont un rendez-vous à Béziers, l'avant-dernier, dès le 31 janvier. ■