Coma à plat... Volkswagen confirme...

DAKAR Toute la 5e étape entre Neuquén et San Rafael...

M.Go. à San Rafael

— 

Le pilote espagnol Marc Coma, vainqueur de la troisième étape moto du Dakar le 5 janvier 2009.
Le pilote espagnol Marc Coma, vainqueur de la troisième étape moto du Dakar le 5 janvier 2009. — W.Brandimarte/REUTERS
De notre envoyé spécial à San Rafael

Coma a droit lui aussi à ses galères de pneus. En auto, Sainz attaque et perd la première place.


Pour en savoir plus sur le fait du jour, c'est par ici

AUTO

Une première en 2009 pour De Villiers


Le Sud-Africain Giniel De Villiers (VW) a a remporté cette 5e étape. Il devance de 2’18 devant son coéquipier allemand Dieter Depping (VW) et de 4’12 l’Américain Robby Gordon (Hummer). A noter que les écarts sont très faibles puisque les 10 premiers se tiennent en 3 minutes.

Tout le classement de l'étape auto est ici

Les favoris malheureux du jour

Ce mercredi, beaucoup de choses se sont jouées dans le dernier cordon de dunes. Sainz et Peterhansel ont attaqué et se sont fait piéger. L'Espagnol a abimé sa voiture (le capot avant, le pare-brise) et est arrivé au terme de la spéciale à 15’42 du vainqueur du jour et 10’19 après le Qatari Nasser Al Attiyah qui s'empare de la première place au général. Peterhansel a lui arraché tout l'arrière de sa Mitsubishi en effectuant un looping au passage de la dune. Radiateur cassé, il a terminé les 15 derniers kilomètres à un tracté et a écopé de 15 minutes de pénalité. Il pointe à 22 min au général.

Les galères

Le Français Yvan Muller (SMG), Champion du Monde des Voitures de Tourisme 2008 a vu son buggy monoplace prendre feu. L'incendie s'est déclenché suite à une collision avec le camion de la Portugaise Elisabete Jacinto (MAN). Le camion est également en flamme. Aucun des deux équipages n'a été blessé dans l'incident. Course terminée également pour Christian Lavieille qui a lui aussi vu sa voiture partir en flammes.

MOTO


Les premiers soucis de Coma

Les pneumatiques continuent à faire des malheureux sur ce Dakar. Cette fois, c'est le leader de la course qui en a été la victime. Marc Coma a crevé au kilomètre 45. Il a dû s'arrêter 20 bonnes minutes. L'Américain Jonah Street (KTM) en a profité pour gagner sa première spéciale devant le Néerlandais Frans Verhoeven (KTM) qui signe le 2e temps, à 5'53. Le Chilien Francisco Lopez (KTM), finit 3e à 1'41.
«C'est vraiment particulier. J'ai bien navigué. je n'étais pas le plus rapide, ma moto est tellement plus lente que celles des pilotes usine. Mais j'ai trouvé le bon chemin et c'est d'ailleurs ça le Dakar», s'est réjouit l'Américain. dakar2009

Tous les articles sur le Dakar sont là


Au général, l'Espagnol Marc Coma (KTM) perd 15'45 sur le vainqueur du jour, Jonah Street (KTM). Despres aurait pu en profiter mais il a lui aussi crevé.
«Ce n'est pas encore ma meilleure journée. J'ai crevé au kilomètre 380. Je suis tombé sur une groupe d'Argentins super sympas. Et au lieu de gaspiller 20-22 minutes, j'ai dû perdre seulement 17 minutes. Ils m'ont donné un coup de main pour me tendre les outils», a déclaré le tenant du titre. .

Le parcours du jour

762,71 km dont 505,64 chronométrés entre Neuquén et San Rafael. Au menu une alternance de pistes rapides et plus lentes avec beaucoup de gros cailloux. Lors de cette 5e étape, les pilotes vont devoir aussi se sortir des premières grosses portions de dunes.
«Il s'agit du gros morceau de cette première étape», a déclaré mardi soir David Castera, le directeur sportif du Dakar à 20minutes.fr.

Voir la Google map du jour