Quand un marin sauve un marin

VOILE A l'image de Vincent Riou secourant Jean Le Cam, l'histoire du Vendée regorge de gestes héroïques...

Alexandre Pedro

— 

La solidarité n’est pas un vain mot dans le monde de la voile. Pas étonnant alors de voir Vincent Riou venir à la rescousse Jean Le Cam, un adversaire pour le podium encore quelques heures plus tôt. Retour sur ces sauvetages à hauts risques qui ont construit la légende des courses au large.

1989: Peyron au secours de Poupon


En 1989, quelques semaines après le départ du premier Vendée Globe, au large du cap de Bonne Espérance, Philippe Poupon chavire. Son bateau couché sur le flanc, il appelle à l’aide. Loïck Peyron se déroute à la demande de l'organisateur et opère un sauvetage osé qu’il prend même le temps de filmer. «Ce sauvetage fait partie de mon histoire et je ne l'échangerais pour rien au monde, tout comme ma 2e place derrière Titouan Lamazou», confie le marin baulois.

En 2008, Peyron joue à nouveau au saint-bernard des mers récupérant… Vincent Riou sur The Transat.

1996: Dinelli et son sauveur anglais


Le 25 décembre 1996, Raphaël Dinelli, parti «en pirate» des Sables-d'Olonne contre l'avis du jury de course, chavire dans l’océan Indien. La coque retournée de son bateau est localisée le lendemain. Le 27 décembre, Pete Goss se déroute. L’Anglais affronte des conditions effroyables (60 à 70 noeuds de vent). Goss ne renonce pas et parvient récupère à son bord Raphaël Dinelli («Mon plus beau cadeau de Noël», lance-t-il au PC Course) qu'il débarquera quelques jours plus tard à Hobart en Tasmanie.

1999: Un homme et une femme.

Le 15 février 1999, le bateau d’Isabelle Autissier se retourne alors que la navigatrice lutte pour la victoire lors la course autour du monde avec escales Around Alone. Les secours s'organisent rapidement et Isabelle Autissier est finalement récupérée par l'Italien Giovanni Soldini. A bord du monocoque de Soldini, Autissier participe à la vie du bateau, ce qui énerve Marc Thiercelin alors lancé à la poursuite de cet équipage mixte. Après cette frayeur, Isabelle Autissier décide de tirer un trait sur la course en solitaire.

2008: Bouvet sauvé des eaux


Tomber à la mer et voir son bateau partir, c'est la psychose du marin en solitaire. La mésaventure est arrivée à Christophe Bouvet lors la course Cap Istanbul. Le 19 septembre 2008, Bouvet passe par-dessus bord. Toute la flotte se met à sa recherche. Deux heures plus tard, Paul Meilhat récupère miraculeusement Bouvet. «J’ai nagé plus vite que Manaudou quand j’ai vu le bateau de Paul», raconte alors le miraculé.

Alain Gautier a vécu le même scénario lors d'une étape du Figaro 1996, au large de l’Irlande. Le Lorientais avait été miraculeusement repêché par Nicolas Bérenger. Faut-il y voir un lien? Gautier est aujourd’hui le Monsieur sécurité du Vendée Globe.