Exit Larsson, Marseille cherche toujours la perle rare

Sandrine Dominique

— 

L'OM abandonne la piste menant à Henrik Larsson. Le dossier de l'international suédois était sur le point de rebondir. C'est chose faite depuis hier, mais pas dans le sens espéré. Le long temps de réflexion de l'ex-buteur de Barcelone a eu raison de la patience des dirigeants phocéens, qui ont « décidé de mettre fin aux discussions, indique un communiqué sur OM.net. Le club respecte la volonté de l'attaquant de prendre du temps avant d'arrêter une décision, mais l'OM ne peut pas attendre davantage pour connaître son choix et se tourne désormais vers d'autres pistes. » Lesquelles ?

A cette période de l'année, les tueurs des surfaces abordables financièrement ne sont pas légion. Un temps intéressé par le joueur du Standard de Liège Milan Jovanovic, Marseille ne devrait pas donner suite. Un transfert de l'international serbe serait évalué à 10 millions d'euros, une somme rédhibitoire pour l'OM mais pas pour Aston Villa, qui souhaiterait enrôler le Liégeois. Les noms du Turc de Galatasaray Ümit Karan et de Pavel Pogrebniak, l'attaquant russe du Zénith Saint-Pétersbourg - qui a fait parler de lui face à l'OM l'an passé en Coupe UEFA -,circulent aussi.

Mais les dirigeants phocéens suivraient plutôt le Brésilien du Shakhtar Donetsk, Brandao (28 ans). Le buteur plaît beaucoup par son profil et son gabarit (1,89 m, 78 kg), comme le souligne José Anigo. « Brandao correspond bien à ce que l'on cherche. Il est grand, il va vite et il joue bien de la tête. C'est ce qui nous manque en ce moment », a indiqué le directeur sportif sur RMC. Petit hic, l'attaquant se verrait plutôt rentrer au pays, où il est fortement courtisé par Palmeiras. L'OM parviendra-t-il à le faire changer d'avis ? En tout cas, il y a urgence, puisque Mamadou Niang (fracture de l'orteil) ne reviendra pas à la compétition avant début février et que sans le Sénégalais, l'OM ne marque plus. ■