On prend les mêmes et on recommence

Dakar Toute la 4e étape en Jacobacci et Neuquén...

M.Go.

— 

Le pilote espagnol Marc Coma, vainqueur de la troisième étape moto du Dakar le 5 janvier 2009.
Le pilote espagnol Marc Coma, vainqueur de la troisième étape moto du Dakar le 5 janvier 2009. — W.Brandimarte/REUTERS
De notre envoyé spécial à Neuquén, mardi 6 janvier

Sainz, Al-Attiyah et Coma, comme d'habitude


Toutes les articles sur le Dakar sont ici

L'accident (sans gravité) du jour

Il n'est pas arrivé à un véhicule de la course mais à un hélicoptère Ecureuil B3 qui transportait une équipe de télévision. L'appareil a perdu tout à coup de la puissance et est tombé de 20 mètres. Le pilote et les trois passagers sont sortis indemnes. L'aéroport de Neuquén et la gendarmerie nationale ont diligenté une enquête.


AUTO


La lutte continue


Sainz remporte la 4e spéciale. L'Espagnol devance de 6 secondes le Qatarien Nasser Al-Attiyah qui avait gagné celle de lundi. Ces deux-là ne laissent aucune miette à leur adversaire puisqu'ils ont chacun gagné deux des quatre premières spéciales. L'étape de ce mardi est une illustration parfaite de cette lutte acharnée: «On a commencé très fort, à une allure très rapide. On a rattrapé Nasser Al Attiyah. Quand il s’en est rendu compte il a encore attaqué. Et on a continué tout les deux sur un rythme très élevé, jusqu’à ce que dans un passage hors piste je puisse le doubler», a raconté Carlos Sainz.

Du côté de Mitsubishi, Alphand était remonté après ses déboires de lundi. Il place son Lancer à la 3e place à 2'24'' de Sainz. Nani Roma, 5e de l'étape, et Peterhansel, 8e, sont en embuscade au classement général à moins de 20minutes de Sainz. La grande bataille entre les deux top teams attendra encore un peu.

Plus d'infos à venir sur 20minutes.fr

Le classement auto est ici



MOTO

Coma est insatiable


Marc Coma (KTM) a remporté mardi la quatrième étape du Dakar 2009, disputée entre Jacobacci et Neuquen en 4h09'32". C'est la troisième victoire pour l'Espagnol sur cette édition. Il garde la première place du classement général. Le Français Cyril Despres a échoué d'un rien puisqu'il a terminé à seulement 1'17" de l'Espagnol. L'Américain Jonah Street est 3e de l'étape à 1'21".

Au classement général, Coma est toujours un solide leader avec 42'57" d'avance sur Street et 43'42" sur David Frétigné, quatrième mardi à 4'31" sur sa Yamaha 450. Ecrasant la concurrence, Coma se permet même de penser aux autres et surtout à ses compatriotes. «La curiosité du jour c'est que j'ai dû ouvrir 4 ou 5 portes. Ce sont les barrières pour faire passer le bétail dans les propriétés d'ici. Sur le Patagonia-Atacama la tradition c'est de les refermer derrière soi pour que tout le monde soit à égalité. Mais là, j'ai laissé ouvert surtout qu il y avait Viladoms derrière!», a déclaré l'Espagnol à l'arrivée de la spéciale.

La phrase du jour


«Je ne me suis jamais autant amusé sur le rallye. C'est aussi la configuration des spéciales qui fait ça. Elles sont techniques, elles sont intéressantes, elles demandent de la concentration. En tant que pilote, pour rouler, c'est top.» David Frétigné était heureux à la fin de l'étape qu'il termine 4e. Le Français rétrograde pourtant de la 2e à la 3e place du général grâce à la bonne perf de Jonah Street.


Le parcours du jour

488 km entre Jacobacci et Neuquén dont 459 chronométrés. Il s'agit peut-être du premier gros morceau de ce Dakar (même si les premières étapes ont finalement fait plus de dégâts que prévu). Les pilotes vont d'abord devoir affronter des pistes très caillouteuses et cassantes pour les véhicules avant de parcourir les premiers gros hors-pistes du parcours.

Voir la Google map du parcours