L'Asvel attendue au rebond

Stéphane Marteau

— 

Battue sur son parquet par Gran Canaria (81-69) avant Noël, l'Asvel s'est compliquée la tâche dans l'optique de la qualification pour la deuxième phase de poules de l'Eurocoupe. Bien que créditée du même nombre de points que ses trois autres adversaires du groupe E, la formation de Vincent Collet est condamnée à remporter ses deux dernières rencontres en raison d'un panier-average défavorable. Opposés ce soir (20 h 30) à Vilnius, les partenaires d'Aymeric Jeanneau devront réaliser un exploit face à l'actuel leader de la Ligue Baltique qui avait remporté le match aller il y a un mois et demi (95-74) en Lituanie. « Nous avons une revanche à prendre car c'est la seule équipe qui nous a vraiment mis dans les cordes cette saison », souligne le coach rhodanien.

Les Villeurbannais devront réaliser le match parfait et compenser l'absence d'Eric Campbell (déchirure au mollet gauche) au sein d'un secteur intérieur qui avait souffert face aux Lituaniens lors de la première manche. « C'était mon premier match à ce niveau et j'avais été surpris par leur impact physique, notamment de Petravicius qui joue très dur », confie Ali Traoré. Le jeune pivot de l'Asvel affirme avoir retenu la leçon. Vincent Collet espère que Chevon Troutman en aura fait de même, lui qui avait été inexistant à l'aller (1 point et 3 rebonds). L'association des deux joueurs, samedi, face à Cholet, a été très rentable (40 points et 19 rebonds), même si elle a offert des espaces aux arrières choletais dans le deuxième quart-temps. « Mais on aura plus de faciliter à les associer contre Vilnius car en face, ce sera plus lourd et on aura moins de problèmes de vitesse », affirme Collet.