La sensation dunkerquoise

Antoine Maes

— 

Les stars régionales du week-end, ce sont eux. Les Dunkerquois, pensionnaires de CFA, ont signé une performance renversante en scalpant Montpellier (0-1), qui évolue dans le haut du tableau en Ligue 2, soit deux divisions au-dessus. Le tout à l'extérieur ! « Gagner au Stade de la Mosson ; pour nous, c'est exceptionnel. Montpellier ne nous a pas pris de haut. C'est notre année en Coupe », promet Nicolas Huysman, l'entraîneur nordiste, ancien professionnel du côté de Metz. Déjouer les pronostics est en passe de devenir une spécialité locale. Au tour précédent, les Dunkerquois s'étaient déjà fait remarquer en sortant un autre pensionnaire de L2, Reims.

Et voilà comment, pour la première fois depuis 1992, le club des Flandres Maritimes accède aux 16es de finale de la Coupe de France. La recette paraît simple : une analyse tactique sans faille, et beaucoup d'application dans les consignes, à l'image du seul but de la rencontre, inscrit par Tainmont, en pleine première période. « A la vidéo, le coach nous avait montré les difficultés de cette équipe lorsque les appels venaient des côtés », raconte l'unique buteur de la partie. Il ne faut pas non plus passer sous silence les dernières minutes. Les Héraultais ont exercé un véritable siège sur les cages d'Allibert. Mais quand les jambes ont fait défaut, les Nordistes ont largement compensé avec leur coeur. Il leur en faudra encore un peu plus pour battre le prochain adversaire, puisque c'est le Losc qui se dresse maintenant sur la route de Dunkerque. La rencontre aura lieu le 24 au le 25 janvier prochain, a priori au stade Tribut de Dunkerque.