Le PSG assure l'essentiel... L'OM a eu peur...

FOOT Les résultats des 32e et les principales affiches des 16e de finale de la Coupe de France sont ici...

R.S. et A.P.

— 

Lyon a remporté son premier doublé en gagnant la Coupe de France, une semaine après son septième titre de rang de champion, en battant 1 à 0 après prolongation un Paris SG méconnaissable, c'est-à-dire solide, inspiré et même dominateur, samedi au Stade de France.
Lyon a remporté son premier doublé en gagnant la Coupe de France, une semaine après son septième titre de rang de champion, en battant 1 à 0 après prolongation un Paris SG méconnaissable, c'est-à-dire solide, inspiré et même dominateur, samedi au Stade de France. — Patrick Hertzog AFP

Le tirage au sort des seizièmes pourrait bien offrir un Lyon - Marseille. Le vainqueur de Concarneau - Lyon (match reporté) accueillera l'OM, vainqueur de Besançon aux tirs au but. Le petit poucet Schirrhein (7e division) recevra Toulouse (Ligue 1).

Les autres affiches

Rennes – Saint-Etienne
Monaco – Nice
Le Havre – Le Mans
Pont-de-Roide (DH) ou GFCO Ajaccio (CFA) - Paris-SG (L1)

Les principaux résultats des 32e sont ici

Vendredi

Sainte-Geneviève-des-Bois (CFA) - Lille: 0-3
Le premier match officiel de cette nouvelle année n'a pas donné lieu à la première surprise de ces 32es de finale. Malgré l'absence de sept joueurs cadres, l'équipe de Rudi Garcia a parfaitement négocié son déplacement en région parisienne, en débloquant le score juste avant la mi-temps grâce à Debuchy. Après un but contre son camp du capitaine de Sainte-Genevière et un dernier but de Vittek, le LOSC a tenu son rang pour devenir le premier qualifié en 16es de finale.

Samedi

Yzeure (CFA) – Le Mans: 0-0 (4-5, t.a.b)
Le petit club de l'Allier a frôlé l'exploit face à des Manceaux mal réveillés en ce début d'année. Ils doivent leur salut à leur gardien Yoann Pelé, auteur d'un arrêt décisif lors de la scéance de tirs aux buts.

Alfortville (CFA) – Le Havre: 0-2
Pas de surprise sur la pelouse de Créteil, où ce disputait cette rencontre. La hiérarchie a été respectée grâce à Allassane (29e) et Noro (62e). Les Normands offrent ainsi une première victoire à leur nouveau coach, Frédéric Hantz.

Raon-l’Etape (CFA) – Grenoble: 0-0 (3-4, t.a.b)
Encore une équipe de Ligue1 poussée dans ses retranchements. Au stade Paul Grasser de Raon-l'Etape, les Grenoblois ont terminé la rencontre à dix après l'exclusion de Vitakic, mais ont finalement arraché leur qualification lors de la scéance de tirs aux buts. L'honneur est sauf.

Alençon (CFA2) – Lorient: 2-2 (2-3, t.a.b)
Lorient doit lui aussi son salut à son gardien, Lionel Cappone, titularisé en l'absence de Fabien Audard. Les joueurs de CFA2 ont pourtant eu une balle de match lors de cette séance de tirs aux buts, mais Daniel, buteur dans le temps réglementaire, a expédié son tir hors du but lorientais.

Romorantin (CFA) – Nancy 0-0 (4-2 t.a.b.)
Encore une fois (après Carquefou l'année dernière), lNacy s'est fait surprendre par un petit, En l'occurence Romorantin, en CFA. 0-0 tirs aux buts, scénario classique pour uen surprise de reprise.

Concarneau (CFA2) – Lyon: Reporté en raison d'une pelouse gelée. CLe match pourrait avoir lieu en semaine, le 13 ou le 14 janvier, ce qui n'arrangerait pas du tout Concarneau et ses supporters.

Toulouse – Valenciennes 0-0 (5-4, t.a.b.) UL'arrivée de Jean-Claude Darcheville n'a rien changé: Valenciennes est toujours très fragile loin de ses bases. Au moins les Valenciennois ont su bien défendre et vendre chèrement leur peau.

Sochaux – Rennes: 0-1
Un seul but de Moussa Sow, inscrit juste avant la mi-temps suffit au bonheur des Rennais. Francis Gillot, l'entraîneur sochalien comptait pourtant sur la Coupe pour relancer son groupe. Il dedra trouver autre chose.

Ajaccio (L2) – Auxerre 1-1 (3-2, t.a.b.)
De l'engagement (deux cartons rouges), deux buts et deux équipes incapables de se départager. Bref, un vrai match de coupe. Et les Auxerrois éliminés vont devoir sérieusement se concentrer sur le championnat.

Arras (CFA2) – Nice1-3 (a.p.)
Ce fut dur, mais les Nicçois ont finalement disposé d'Arras, grâce à deux buts coup sur coup de Modeste
et Bamogo en prolongation. Et sinon? une belle résistance d'Arras, et pas beaucoup de spectacle vue le froid (-5°).

Bordeaux – Saint-Etienne: 0-1
Depuis deux ans, Alain Perrin ne perd plus en Coupe de France. Vainqueur de l'épreuve avec Sochaux en 2007, puis Lyon l'année suivante, il poursuit sa série sur le banc des Verts. Malgré un effectif décimé par onze absences pour blessure, Sainté surprend les Girondins sur un but de Bafé Gomis, bien aidé par les mains savoneuses de Matthieu Valverde, le remplaçant d'Ulrich Ramé, dans le but bordelais.

Nantes – Caen 2-2 (3-5, t.a.b.)
Les stats prédisaient la victoire des nantais, jamais éliminéq à domicile en 32es de finale de la Coupe. C'était avant une funeste séanbce de tirs aux buts ou Jérôme Alonzo n'a même pas effleuré une balle. A noté deux passes décisives de Ben Khalfallah, l'ailier qui monte.

Dimanche


Blagnac (CFA2) – Monaco:
0 -1
Il n’y a pas eu d’exploit pour les banlieusards toulousains. Les Blagnacais s’inclinent sur une frappe déviée d’Alonso à la 23e minute.

Montluçon (CFA) – Paris-SG: 0-1

Pour les histoires de Goliath trébuchant devant des David de CFA, mieux vaut ne pas compter sur le PSG. En spécialiste de l’épreuve, le club parisien a encore su s’éviter le piège d’un 32e de finale de Coupe de France. Opposé à Montluçon (11e de son groupe de CFA), Paris a fait le boulot, sans trembler et surtout sans verser dans la frustration. Les Parisiens s’imposent 1-0, but de Stéphane Sessegnon en deuxième mi-temps.

Le résumé du match en cliquant ici

Besançon (CFA) – Marseille: 1-1 (4-5 t.a.b)

Sur un terrain plus proche d’une patinoire olympique que d’une pelouse de foot, Marseille est passé tout près de l’élimination contre Besançon. Menés 1-0 à la 67e minute après un but contre son camp de Zubar (encore dans les mauvais coups), les Marseillais arrachent la prolongation grâce à un pénalty transformé par Taiwo à sept minutes de la fin. Incapables de prendre l’avantage lors des trente minutes de jeu supplémentaires, les Olympiens ne tremblent pas lors de la séance de tirs aux but et s’imposent 5-4.