Coup de barre pour Le Cam... Les bonnes résolutions de Sam Davies...

VOILE Retrouvez toute l'actualité du Vendée Globe sur 20minutes.fr...

20minutes.fr

— 

 Samantha Davies a le sourire forcé dans les mers du sud, le 28 décembre 2008.
 Samantha Davies a le sourire forcé dans les mers du sud, le 28 décembre 2008. — SAMANTHA DAVIES / ROXY / VENDEE GLOBE
Jeudi 1er janvier 2009
VENDEEGLOBE
Pour retrouver notre édition spéciale Vendée Globe, cliquez ici...

Michel Desjoyeaux (Foncia) et Roland Jourdain (Veolia Environnement) sont toujours 1er et 2e de la course autour du monde en solitaire sans escale et sans assistance.

Le classement à 16h (15h GMT)

1. Michel Desjoyeaux (FRA/Foncia) à 8.333,4 milles de l'arrivée
2. Roland Jourdain (FRA/Veolia Environnement) à 64,6 milles du premier
3. Jean Le Cam (FRA/VM Matériaux) à 345,3
4. Armel Le Cléac'h (FRA/Brit Air) à 705,0
5. Vincent Riou (FRA/PRB) à 739,6
6. Samantha Davies (GBR/Roxy) à 1.935,8
7. Jean-Pierre Dick (FRA/Paprec-Virbac) à 2.021,3
8. Marc Guillemot (FRA/Safran) à 2.226,1
9. Brian Thompson (GBR/Bahrein Team Pindar) à 2.484,0
10. Dee Caffari (GBR/Aviva) à 2.653,8

Coup de barre pour Le Cam
A la vacation de 11h, le skipper de VM Matériaux a expliqué qu'il était crevé:
«La descente vers le Cap Horn ça se présente comme d’habitude, avec du vent soutenu et du passage de front. Je suis un peu épuisé. Hier, j’ai bien dormi et là, je m’apprêtais à m’endormir. Au bout d’un moment, ça pèse sur le bonhomme, ce genre d’exercice. C’est de la fatigue, du stress. Avant la Porte, j’ai pris 45 nœuds de vent… Si je devais retenir une image de ce grand sud version 2008, je pense que c’est la décision de la direction de changer les portes. Heureusement qu’on a eu ces portes, sinon c’aurait pu être dramatique, vu le rythme soutenu des skippers. S’il n’y avait pas eu ces portes, cela aurait été « too much ». On va bien plus vite qu’il y a quatre ans. Ça sous-entend qu’on est plus proches de la limite des bateaux, donc forcément plus sur les nerfs.»


Comme un 1er janvier pour Sam Davies
La Britannique (Roxy) a adressé ses bonnes résolutions à la direction de course:
«Faire le tour du monde. Arrêter de manger le Nutella avec les doigts. Ne pas m’endormir quand le moteur tourne pour charger les batteries. Eponger tous les jours. Me brosser les cheveux plus d’une fois par semaine. Manger plus, mais manger moins de chocolat. Oublier ces résolutions quand elles ne sont pas possibles. Prendre quelques milles aux leaders. Etre gentille avec Chuck, mon pilote automatique. Ne pas prendre de risques.»
TOP-liste: Vous aussi, vous pouvez nous dire quelles sont vos bonnes résolutions...


White broie du noir
Un des novices du Vendée Globe, Steve White (Toe on the Water), 12e à 3.396,0 milles de Desjoyeaux, passe un mauvais moment depuis mardi au sud de la Nouvelle-Zélande, à réparer le vit de mulet (pièce qui articule la bôme sur le mât). Cet Anglais, qui a hypothéqué la maison familiale pour courir, a signalé avoir perdu un de ses radeaux de sauvetage. «Il en a encore un à bord», a cependant indiqué la direction de course, ajoutant, qu'en dehors de cet incident, «tout va bien pour l'ensemble de la flotte».

Dick n’a toujours pas abandonné
Jean-Pierre Dick (Papre-Virbac), dont le safran bâbord a été arraché à la suite d'une collision avec un Ofni (objet flottant non-identifié), ne peut plus continuer (son safran tribord avait déjà été touché mi-décembre) (merci à Asphalte pour les précisions...) Malgré tout, il figure toujours au classement parce qu'il n'a pas encore envoyé de message d'abandon.


Classement jeudi à 05h00 (04h00 GMT):

1. Michel Desjoyeaux (FRA/Foncia) à 8.673,4 milles de l'arrivée
2. Roland Jourdain (FRA/Veolia Environnement) à 73,0 du premier
3. Jean Le Cam (FRA/VM Materiaux) à 411,4
4. Armel Le Cléac'h (FRA/Brit Air) à 626,0
5. Vincent Riou (FRA/PRB) à 670,2